-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

Maroc: Les professionnels de la santé menacent de recourir à des grèves hebdomadaires

Maroc:  Les professionnels de la santé menacent de recourir à des grèves hebdomadaires

Les professionnels de la santé exerçant dans les centres hospitalo-universitaires au Maroc ont menacé d’intensifier leurs actions de protestation et de recourir à des grèves hebdomadaires en cas de non versement des primes Covid-19 qu’ils n’ont pas perçues malgré les efforts consentis dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Selon des médias locaux, “un malaise profond ronge les professionnels de la santé exerçant dans les centres hospitalo-universitaires à cause du non versement de la deuxième tranche de la prime Covid-19”.

Cette situation intenable fait planer le spectre d’une escalade à travers l’organisation de grèves hebdomadaires au cas où leurs revendications ne sont pas satisfaites, ajoutent les mêmes sources.

Des sources sanitaires précisent également que les cadres de santé travaillant dans certains centres hospitalo-universitaires, comme Fès, Marrakech et Rabat, n’ont pas perçu la prime Covid, ce qui a poussé les syndicats sectoriels à écrire aux directeurs de ces établissements pour accélérer le versement de la prime et ouvrir le dialogue social entre les deux parties.

Les syndicats réclament le versement de la prime Covid allouée aux cadres de santé au sein des centres hospitalo-universitaires, soulignant que cette question devrait devenir une priorité pour la nouvelle année, vu le “retard” accumulé.

Les mêmes sources précisent que le ministère de la Santé et de la Protection sociale avait fini par verser la prime Covid à ses cadres, estimés à environ 50.000, tandis que le personnel soignant de plusieurs centres hospitalo-universitaires attendent toujours de recevoir cette rétribution, justifiant leur demande par les efforts continus qu’ils déploient pour la réussite de la campagne de vaccination et du traitement des patients infectés par le coronavirus.

A cet égard, le secrétaire général de l’Organisation démocratique de la santé au CHU Ibn-Sina, Habib Karroum a déclaré que cet organe syndical avait préalablement écrit à la direction du centre hospitalier afin d’accélérer le versement de la prime liée au Covid-19.

“Le corps médical (médecins, infirmiers et d’autres catégories du personnel soignant) a joué un rôle central dans la lutte contre la pandémie, car beaucoup ont été infectés par le coronavirus, alors que d’autres sont décédés des suites de problèmes de santé liés à des complications graves”, a-t-il souligné. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email