-- -- -- / -- -- --
Nationale

Marche et rassemblement de la coordination des citoyens de Chemini

Marche et rassemblement de la coordination des citoyens de Chemini

Plusieurs dizaines de citoyens issus des aârchs Ath Waghlis et Ath Mansour ou les quatre communes de la daïra de Chemini (Souk Oufella, Tibane, Akfadou et Chemini) ont organisé hier une marche de protestation ponctuée par deux rassemblements, l’un devant le siège de la SDE (ex-Sonelgaz) et l’autre devant le siège de la wilaya.

Les manifestations ont refusé de dialoguer avec le directeur de la SDE. Ils se sont contentés juste de lui dire de « répondre à leur revendication qui est légitime ». Ils ont fermé une voie du boulevard de la Liberté et déployé des banderoles sur lesquelles sont inscrits des slogans liés à leur revendication : « Nous voulons du gaz de ville dans l’immédiat ».

Les mécontents ont exigé une décision d’inscription du projet pou cesser leur mouvement de protestation, comme ils ont dénoncé le manque de soutien des partis politiques et l’absence des élus qui, selon eux, devraient être les premiers à plaider leur cause auprès des pouvoirs publics ». Ils ont déploré le fait que l’APW n’ait pas daigné inscrire ce point lors de la précédente session, mais les élus se sont livrés aux chamailleries pour son contrôle au détriment de l’intérêt des populations ».

« Nous sommes ici pour réaffirmer notre détermination à aller jusqu’au bout de notre revendication légitime et rappeler aussi aux autorités que rien et personne ne pourra affaiblir notre mouvement qui est dénué de toute visée politique ».

Pour rappel, dans un communiqué rendu public la veille de cette action, la Coordination des citoyens de la daïra de Chemini a réitéré sa revendication liée à l’inscription du projet de raccordement au gaz naturel de tous les foyers de la daïra, comme elle a lancé une mise en garde aux autorités si « un dérapage venait à se produire ».

Pour la coordination, il s’agit uniquement de « rétablir un déni de droit qui est le raccordement au gaz de ville d’une région ayant abrité le PC de la Wilaya III, projet retenu en 2010 et annulé en 2014, alors qu’un gazoduc de 20 pouces traverse la daïra ».
L’entreprise Cosider, chargée de la réalisation de la canalisation du gaz pour d’autres régions, est mise en garde de cesser ces travaux ; « elle n’est pas autorisée à reprendre les travaux sans réponse positive à la revendication de la coordination ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email