-- -- -- / -- -- --
Nationale

Manifestations citoyennes : acte 41 Cap maintenu sur les mêmes objectifs

Manifestations citoyennes : acte 41  Cap maintenu sur les mêmes objectifs

À quelques jours de l’élection présidentielle du 12 du décembre, le mouvement populaire se poursuit et a signé ce vendredi son 41e vendredi de suite. La mobilisation pacifique des « hirakistes », à travers plusieurs wilayas du pays, s’avère héroïque et ne cesse d’impressionner le monde entier, revendiquant l’amorce d’un véritable changement conduisant à un Etat de droit.

Ainsi la capitale a été, ce vendredi, le théâtre d’une marche imposante, malgré le déploiement d’un dispositif sécuritaire draconien dans les rues d’Alger-centre ou encore sur les axes menant vers la capitale.

Les trois principaux cortèges composant la grande manifestation du vendredi à Alger, à savoir celui de Didouche-Mourad, de Hassiba-Benbouali, et d’Asselah-Hocine, ont pris l’habitude de déferler massivement juste après la prière du vendredi, scandant d’emblée des slogans rejetant les élections du 22 décembre projetées dans un contexte loin d’être favorable pour un scrutin si crucial.

« Makanch intikhabat 3ma el-3issabat » (pas d’élections avec les gangs), « makach el’vot ya s’hab kaskrout », « ulach el’vot » (pas de vote), « dawla madanya, machi 3askarya » (Etat civil pas militaire), entonnaient les contestataires qui sillonnaient les rues d’Alger avec hardiesse et pugnacité. C’est dans la communion et l’allégresse que les marcheurs, toutes catégories confondues, ont laissé libre cours à leur « franc-parler » pour exprimer leur opinion sur la situation politique du pays, non sans manifester leur préoccupation quant à l’avenir des générations montantes.

Gratifiées d’une belle journée printanière, les pancartes, l’autre moyen d’expression, ont été fortement présentes en ce 41e vendredi. Quant à la teneur, elle porte essentiellement sur le refus des élections dans toutes les langues. « No vote with gangsters » (pas de vote avec les bandes), « je ne voterai pas contre mon pays », « Ulach l’vote », « douze, douze la yajouz », « walah manvoti bihadihi tarika » (je ne voterai pas de cette manière).

Par ailleurs les marcheurs, pour le énième vendredi, n’ont pas cessé de revendiquer également la libération des détenus du Hirak, leur rendant un hommage remarquable. Munis d’étendards portant les effigies de plusieurs détenus, les manifestants ont dénoncé à gorge déployée ces arrestations qu’ils qualifient « d’injustifiées ». « Libérez les otages », « halte au kidnapping », lit-on sur certaines affiches.

Les foules qui se dirigeaient vers la Grande poste, un des symboles de la révolution du 22 février 2019, lançaient de temps à autre « istiklal, istikal », « irhalou, irhalou », « ba3ouha el-khawana » (ils ont vendu la partie les traîtres !).

Quant au sujet phare de l’actualité nationale, à savoir la résolution non contraignante émanant du Parlement européen à l’issue d’une séance de débats sur la situation des droits de l’homme en Algérie, il est considéré par les « hirakistes » comme un « non-évènement ». Si cet acte d’ingérence non fondé a visiblement donné du grain à moudre au pouvoir pour faire la promotion d’un scrutin qui peine à intéresser les électeurs, les Algériens sont unanimes sur le fait que la solution à la crise que traverse le pays ne peut être que l’émanation des seuls Algériens sans le soutien ou l’appui d’aucune tierce partie.

À ce propos Aïssa, un manifestant rencontré lors de cette 41e marche, nous a déclaré : « Cette pseudo résolution du Parlement européen est un non-évènement pour nous les Algériens. Nous n’accepterons jamais l’ingérence étrangère dans nos affaires internes ». « Cette sortie du Parlement européen et les réactions qu’elle a suscitées ne peuvent être qu’une tentative de diversion. Alors soyons vigilants et focalisons notre hirak sur l’objectif principal, qu’ils partent tous ! », assène-t-il.

Tout compte fait, le mouvement populaire confirme encore une fois qu’il est bel et bien installé dans la durée jusqu’à satisfaction de ses revendications, et marque ce 41e vendredi d’une pierre blanche

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email