-- -- -- / -- -- --
Nationale

Manifestation des avocats contre «la justice du téléphone»

Manifestation des avocats contre «la justice du téléphone»

C’est aux cris de « libérez la justice » que les robes noires des différents barreaux d’Algérie ont manifesté, jeudi devant le tribunal de Sidi M’hamed, leur colère contre « la justice du téléphone ».

Ils étaient très nombreux à occuper la rue Abane-Ramdane, interrompant pratiquement la circulation automobile, alors qu’un imposant dispositif des forces de police a été mis en place autour du tribunal de Sidi M’hamed. Les avocats ont notamment lancé des appels pour « la libération de la justice » et pour « un Etat de droit ». Leur mouvement de protestation s’inscrit en droite ligne, selon des manifestants, du « Hirak » et des manifestations populaires pour un changement radical de régime politique.

Hormis un incident enregistré lorsqu’un policier avait voulu prendre une pancarte brandie par un avocat, vite secouru par ses collègues, la marche nationale des avocats s’est déroulée sans autre incident. « Djazair hourra democratia ! (Algérie libre et démocratique) », « Pour une justice libre » et « Non à la justice du téléphone » ont été les principaux slogans scandés par les manifestants, dont la marche avait débuté du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, en passant par le boulevard Zighout-Youcef et retour vers le tribunal. Des appels ont été également lancés pour la libération des détenus d’opinion, à leur tête le moudjahid Lakhdar Bouregaa. « C’est le 8e mois de la mobilisation citoyenne, c’est une révolution extraordinaire. Nous avons vu que tout le peuple algérien est mobilisé, mais également les corporations les plus importantes, à l’instar des avocats », a déclaré une manifestante, qui a ajouté dans des déclarations à la presse que « nous avons vu le rôle majeur que joue la corporation des avocats dont la mission essentielle est de garantir le respect des droits et des libertés des citoyens.

Les avocats l’ont démontré tout au long de cette révolution, depuis le 22 février, mais également à l’occasion des procès des manifestants arbitrairement emprisonnés pour port de l’emblème amazigh. Aujourd’hui ils sont encore mobilisés dans une marche nationale pour dire non à la répression, non aux atteintes récurrentes aux droits et libertés. Nous avons un grand espoir à travers cette extraordinaire mobilisation que les revendications de tout le peuple algérien soient réalisées ». Une avocate souligne de son côté que « l’arrestation des jeunes ne repose sur aucun fondement juridique et les avocats qui défendent la loi disent basta ! À l’empiétement et à toutes les violations. Nous voulons une véritable République, basée sur un Etat de droit qui ne peut être bâti sans une justice indépendante ». Quant à l’avocate Zoubida Assoul, elle a déclaré que « les avocats sont venus de tous les barreaux d’Algérie pour s’élever comme un seul homme contre toutes les violations des libertés individuelles et collectives, qui touchent notamment des journalistes qui sont emprisonnés, des politiques, des activistes et des jeunes de la révolution.

Nous sommes là pour dire halte aux violations des libertés et que la Constitution garantit notamment le droit des citoyens de manifester pacifiquement et de s’exprimer librement ». « On est là aussi, ajoute-t-elle, pour dire clairement que nous sommes pour l’indépendance de la justice. Pour nous, il est hors de question que la justice soit un instrument aux mains du pouvoir pour régler ses comptes et aussi pour mettre fin aux libertés ». Le président de la Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH), Noureddine Benissad, relève de son côté que « tous les collectifs qui se sont mis en place pour défendre les détenus politiques sont là pour faire respecter les droits de la défense et pour faire respecter les libertés et surtout pour appeler plus encore à l’indépendance de la justice. Les avocats, comme toutes les corporations, s’impliquent dans le mouvement populaire et ils sont en faveur des revendications populaires qui sont des revendications justes ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email