-- -- -- / -- -- --
Nationale

Mami fait vibrer le Zénith Ahmed-Bey

Mami fait vibrer le Zénith Ahmed-Bey

Les habitants de la ville des Ponts ont pu assister avant-hier au dernier concert de Layali Constantine, série de spectacles cycliques ayant vu défiler pendant une semaine, du 7 au 14 juillet, plusieurs artistes de renom dont Khaled, Assi El-Hilani, Houria Aichi, Willy William ou encore L’Algérino.

Sur scène vendredi vers 22 heures 30, il n’y avait que Mami et sa troupe et il fallait être un boulimique de mélodies pour ne pas sortir du Zénith Ahmed-Bey bourré de gracieux couplets de raï des eighties et nineties. Mami a su puiser dans son répertoire ce qu’il fallait pour séduire le public dès la première note.

L’artiste a eu juste le temps de choisir les deux premiers morceaux pour donner le la, les autres tubes, une dizaine, furent exclusivement décidés par un public acquis dès la première note de zouawzou, à la scène. Rassurée, la troupe pouvait ainsi compter sur une assistance largement au fait de la musique du natif de Saïda.

De l’avis d’habitués des soirées concoctées par l’Office national de la culture et de l’information, pour célébrer à sa manière le 5 juillet aucun artiste algérien ou étranger n’a pu autant subjuguer la grande salle vidée pour la circonstance de ses sièges d’orchestre pour libérer un vaste espace afin que les danseurs puissent se déhancher.

Et ils étaient nombreux avant-hier à danser et chanter en chœur avec l’éternel jeune artiste. Même ceux qui avaient opté pour des places assises à l’immense balcon de la selle ont fini, emportés par l’élan ambiant, par suivre la foule d’en bas.

Lazrag Essani, Adouha Alya, ou encore Bladi, autant de tubes revisités par Mami au grand plaisir d’un public constitué de beaucoup de nostalgiques. La salle était en effet investie par des cinquantenaires, hommes et femmes, venus pour la plupart pour un moment de flash-back sur les années 1990.

Le spectacle a duré presque deux heures. A la fin, Mami s’est dit ravi de « venir chanter ici ». Il promet un retour en force après « trois années sabbatiques » qu’il dit avoir pris volontairement pour mieux revenir.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email