-- -- -- / -- -- --
Sports

Mali – Algérie : A Bamako pour terminer par un carton plein

Mali  –  Algérie : A Bamako pour terminer  par un carton plein

L’équipe nationale algérienne affrontera la formation du Mali ce jeudi à Bamako pour le compte du dernier match des éliminatoires de la CAN 2015.
Un rendez-vous capital pour la formation malienne, tenue par l’obligation du résultat pour assurer le deuxième ticket, alors que les Verts chercheront la victoire pour terminer en apothéose cette phase éliminatoire.

Aussi, la partie sera sans aucun doute très disputée avec beaucoup d’engagement eu égard à l’enjeu, même si Lahcen et ses coéquipiers ont déjà assuré leur qualification pour la phase finale, qui se déroulera en Guinée-Equatoriale à la mi-janvier 2015. Apparemment, les Fennecs évolueront sans pression, ce qui leur permettra de jouer décontractés en reproduisant la même copie de jeu que celle réalisée face à l’Ethiopie durant la première période au stade

Mustapha-Tchaker de Blida. Libérés psychologiquement, les joueurs algériens mettront à profit leurs qualités techniques avec plus de rigueur tactique pour aller taquiner leurs adversaires dans leur zone sachant que les protégés de l’entraîneur Kasperzack évolueront avec une grande pression et la peur au ventre de faillir, eux qui ont connu un scénario cauchemardesque lors des deux dernières échéances au cours desquelles, ils ont laissé des plumes à domicile devant l’Ethiopie et au Malawi, deux équipes modestes qui n’ont pas pesé face aux capés du coach Gourcuff. Le moins que l’on puisse dire est que les Guerriers du Désert ont de solides atouts pour damer le pion aux camarades du capitaine Seydou Keita.

En pesant les forces en présence des deux teams, l’Algérie est bien partie pour clôturer son parcours éliminatoire des poules par un sixième succès à moins que les Maliens qui seront soutenus par une forte affluence ne sortent le grand jeu pour arracher une victoire salutaire, un scénario auquel on doit s’attendre.

Le même onze reconduit

Soixante-dix-huit heures après le match joué contre l’Ethiopie, l’entraîneur national Gourcuff vu la contrainte du temps est en passe de maintenir la même composante qui a donné la réplique aux Ethiopiens au stade Mustapha-Tchaker samedi passé. Ainsi, le portier usmiste Zemma mouche gardera la cage même si le numéro un, M’Bolhi, est de retour parmi la sélection. Ce dernier ne s’étant pas entraîné avec ses coéquipiers le Breton ne s’aventurera sûrement pas à le titulariser.

A l’arrière-gardei il y aura Mandi et Ghoulem alors que la paire axiale Halliche-Medjani sera reconduite. En revanche dans la récupération le duo Lahcen-Taider, en l’absence de Bentaleb, blessé et le forfait du néo capé Mehdi Abeid, tiendra son rôle dans l’entre jeu.

Enfin, le redoutable quatuor, d’attaque composé de Brahimi dans l’animation, de Feghouli et Mehraz sur les flancs droit et gauche et de Slimani comme fer de lance constitueront l’arme fatale des Verts. Cette stabilité, prônée depuis que l’ex-coach de Lorient a pris les rênes de la sélection nationale, a donné ses fruits puisqu’il est sur une dynamique positive avec, à la clé, un carton plein. Il ne compte pas déroger à la règle, et ambitionne de terminer cette phase éliminatoire par un parcours sans faute.

Remettre de l’ordre

A l’occasion du match de samedi dernier, l’entraîneur des Merlus a fait un constat sur le comportement de certains de ses joueurs durant la seconde mi-temps. Pour rappel, ces derniers ont voulu faire leur show en faisant leur numéro au détriment du collectif. Il n’y aura pas de doute l’entraîneur français abordera ce sujet avec ses joueurs et les rappellera à l’ordre, en insistant sur la discipline et la rigueur tactique, s’il veut que sa philosophie de jeu aboutisse.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email