Malades du cancer  : Une unité de soins à domicile mise en service  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Lifestyle Santé

Malades du cancer  : Une unité de soins à domicile mise en service 

Malades du cancer  : Une unité de soins à domicile mise en service 

Une unité de soins à domicile spécialisée a été mise en service, ce vendredi, au centre anti-cancer du CHU de Blida, et ce dans le but de garantir une meilleure prise en charge des malades. C’est ce qu’a annoncé Abdelhak Saihi, ministre de la Santé. 

Lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Blida, le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, a procédé, hier, à la mise en service d’une unité de soins à domicile spécialisée au centre anti-cancer du CHU DE Blida. Cette unité va permettre de fournir les meilleurs soins aux malades.

Le ministre a donné des instructions fermes aux responsables pour doter le service des malades cancéreux de tous les moyens matériels et humains nécessaires en matière de staff médical et paramédical, d’ambulances, et ce dans le but d’assurer une meilleure prise en charge des malades.  

Le premier responsable du secteur a souligné la nécessité d’adopter un système de numérisation dans le processus de gestion, en plus de l’importance de développer une nouvelle application, laquelle permettra aux patients de se rapprocher et d’être en contact permanent avec le service de soins à domicile. 

Poursuivant sa visite, le ministre a supervisé l’inauguration d’un nouveau service spécialisé dans les maladies cardiaques et artérielles. Celui-ci a été dotée de moyens médicaux de pointe et d’équipements dédiés à ce type de spécialisation médicale.

Cette structure va permettre aux malades cardiaques d’effectuer des opérations chirurgicales de qualité dans de meilleures conditions.  

Le ministre a écouté les explications portant sur la grande importance de ce service, vu les prestations de santé qu’il fournira, en plus de soulager la pression sur le reste des établissements de santé.

Le ministre a tenu à souligner que la création de ces nouvelles structures s’inscrit dans le cadre de la politique visant à améliorer la qualité des services de santé, et ce en allouant les enveloppes financières nécessaires.

Il a également examiné et inspecté à la fin de la visite le service d’oto-rhino-laryngologie (ORL) et celui de neurologie. 

Pour rappel, plus de 14 000 cas de décès par an ont été causés par des maladies cardiovasculaires, s’était alarmé le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, qui présidait la cérémonie l’ouverture du 26e Congrès international de la Société algérienne de cardiologie (CISAC 2022), tenu en novembre 2022. 

Le premier responsable de la santé en Algérie avait alors qualifié ce nombre élevé de morts de  « drame », d’où la nécessité d’accorder « une importance accrue » aux maladies cardiaques et artérielles, et de mener une étude sur les facteurs qui les provoquent, notamment l’hypertension artérielle, le diabète, le tabagisme, l’hypercholestérolémie dans le sang, la sédentarité, l’obésité ainsi que le stress et le manque d’activité physique.

Abdelhak Saihi avait tenu à saluer « le rôle fondamental » que joue la Société algérienne de cardiologie qui contribue, d’une manière significative, à travers ses différents programmes pédagogiques et de prévention, à la prise de conscience de la communauté sur cette question essentielle qui commande la conjugaison des efforts de tous les acteurs de la santé, publique ou privée.

 

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email