-- -- -- / -- -- --
Nationale

Makri plaide pour une nouvelle feuille de route

Makri plaide pour une nouvelle feuille de route

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri, a appelé à mettre en place une “feuille de route” pour répondre aux attentes du citoyen.

Animant un meeting populaire avant dimanche soir à El-Oued, Makri a appelé à “une feuille de route pour dégager des solutions aux différentes préoccupations du citoyen, notamment celles liées à leurs revendications politiques et socioculturelles, de sorte à répondre à leurs attentes et aspirations et dissiper leur sentiment de désespoir, particulièrement chez les jeunes”.

Il a, en outre, plaidé pour “une alternative politique et l’ouverture de la voie aux compétences nationales, notamment dans le domaine de la gestion”, insistant toutefois sur le fait que “ces compétences tirent leur référentiel des constantes et de l’identité nationales, contribuant ainsi à restaurer la confiance et l’espoir, et à résoudre les problèmes sociaux, tels que l’émigration clandestine, et préserver le pouvoir d’achat du citoyen”.

Makri a appelé également la classe politique à la concrétisation « véritablement” des principes contenus dans la proclamation du 1er Novembre 1954, avant de saluer le caractère pacifique du “mouvement populaire” vécu vendredi dernier dans différentes wilayas du pays pour revendiquer des “réformes politiques”.

Au volet économique, le président du MSP a estimé “nécessaire” d’atteindre l’objectif de création deux millions d’entreprises productrices, en tant que seul levier pour la préservation des ressources du pays et la répartition équitable des richesses, donnant à tous l’opportunité d’investir afin de générer de nouveaux emplois et développer l’économie nationale.

De son côté, le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini, a salué, depuis Blida, le “comportement civilisé” adopté par le peuple pour exprimer ses “revendications légitimes” lors des manifestions pacifiques de vendredi dans des wilayas du pays.

Ghouini qui avait présidé les travaux du séminaire de la jeunesse du Mouvement El Islah, abrité par la maison de jeune de Ouled Yaich, a ajouté que ‘’ces manifestations

pacifiques et qui ont connu la participation de centaines de personnes ont montré le degré de prise de conscience et l’esprit de responsabilité du peuple algérien soucieux de préserver la sécurité et la stabilité de son pays”.

“Par cette conduite responsable, le peuple algérien, qui a su tirer les leçons de la décennie noire, a montré au monde entier qu’il sait exprimer ses opinions et ses revendications de manière civilisée et pacifique, loin de toute forme d’anarchie”, a souligné le président du Mouvement El Islah.

Ce même responsable a également loué la position des autorités publiques face à cette “mobilisation populaire qui exprime l’étendue de la liberté et de la démocratie dont jouit le peuple algérien”.

Pour sa part, le président du Parti du renouveau algérien (PRA), Lakhdar Belmahi, a souligné à Ain Témounchent que le renforcement et la préservation des acquis de la nation “nécessitent un dialogue transparent et ouvert comme le stipule la lettre de candidature du Président Abdelaziz Bouteflika, qui sera notre plateforme de travail”.

Le président du PRA a considéré que son parti, ses dirigeants et ses militants, ont perçu une “franchise” dans la lettre de candidature du Président de la République pour les élections du 18 avril prochain dont “la main tendue à toutes les forces politiques de notre pays pour contribuer à la poursuite de l’édification nationale”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email