Maîtres-assistants et enseignants hospitalo-universitaires : 2 000 postes à pourvoir – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Maîtres-assistants et enseignants hospitalo-universitaires : 2 000 postes à pourvoir

Maîtres-assistants et enseignants hospitalo-universitaires : 2 000 postes à pourvoir

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a annoncé que des concours de recrutement pour 2 000 postes de maîtres-assistants et enseignants hospitalo-universitaires seront ouverts prochainement.

Baddari a affirmé jeudi à Alger, lors d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales aux membres du gouvernement, que les postes ouverts au recrutement concernent 1 725 postes destinés aux maîtres-assistants classe B et 200 postes pour les enseignants hospitalo-universitaires. Dans le cadre des mesures d’encouragement du retour des compétences algériennes expatriées, 75 autres postes seront destinés aux universitaires algériens de retour de l’étranger. Il a tenu à préciser que les concours de recrutement seront ouverts selon les besoins de chaque établissement universitaire

Le ministre a rappelé que cette étape intervient après « la résorption du chômage chez les titulaires des diplômes de doctorat et de magistère l’année dernière ». Il a également rappelé qu’en 2023, son secteur a connu la plus grande opération de recrutement depuis l’indépendance, et ce à travers l’ouverture de 7 630 postes budgétaires pour un concours de recrutement sur titre des diplômés non-salariés en doctorat et en magistère.

Par ailleurs, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a affirmé, que son secteur avait adopté une politique visant à permettre à l’université de contribuer à la création de la richesse et au développement socio-économique du pays. Il a souligné, dans ce sillage, que son secteur enregistre d’importants chiffres en matière de renforcement des entités de recherche, de développement et de valorisation économique présentes dans les établissements universitaires et de recherche

Il a conforté ses propos en évoquant la création de 96 incubateurs d’affaires, de plus de 3 000 espaces pour les start-up et de plus de 100 centres de développement de l’entrepreneuriat (CDE). En outre, il a souligné que le secteur, qui accorde un intérêt majeur au soutien à la recherche scientifique, compte 1 801 laboratoires de recherche, 47 unités de recherche, 30 centres de recherche, 183 services communs et plus de 60 laboratoires de fabrication.

A cette occasion, il a affirmé que ces centres constituent des outils de développement des compétences des étudiants, inscrits ou diplômés. Il a expliqué que les étudiants diplômés ont la possibilité de poursuivre leurs recherches et d’être accompagnés par les laboratoires de recherche, et ce afin d’obtenir des résultats sous forme de label de projet innovant, de brevet d’invention ou de fourniture de solutions aux besoins socio-économiques.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email