-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Abbas : Fin de l’occupation israélienne, seule condition pour la paix au Proche Orient

Abbas : Fin de l’occupation israélienne, seule condition pour la paix au Proche Orient

Sans la fin de l’occupation israélienne des Territoires palestiniens, aucune paix, sécurité ou stabilité n’est envisageable au Proche-Orient. C’est ce qu’a affirmé mardi soir le président palestinien, Mahmoud Abbas, après la signature à Washington d’accords de normalisation des relations entre l’Etat hébreu et deux pays du Golfe, à savoir Bahreïn et les Emirats arabes unis.

Le président palestinien, a mis en garde dans un communiqué publié en réaction à la signature des accords, qu’ « il n’y aura aucune paix, sécurité ou stabilité pour quiconque dans la région sans la fin de l’occupation et le respect des pleins droits du peuple palestinien ».

Les Palestiniens ont accusé ces dernières semaines les Emirats et Bahreïn d’avoir trahi le consensus arabe qui faisait du règlement du conflit israélo-palestinien la condition préalable à la normalisation des relations avec l’occupant israélien.

« Les tentatives pour contourner le peuple palestinien (…) auront de graves répercussions dont les Etats-Unis et l’occupation israélienne devront porter la responsabilité », a encore averti M. Abbas.

Évoquant un « jour sombre », plusieurs parties palestiniennes ont appelé à des manifestations pour dénoncer les accords de normalisation. Des centaines de personnes en Cisjordanie occupée et à Ghaza ont répondu à l’appel.

« Non à la normalisation avec l’occupant  israélien », « Les accords de la honte » ou encore « Trahison », pouvait-on lire sur des banderoles lors d’une manifestation à Ramallah, en Cisjordanie occupée.  A Gaza, des manifestants ont également exprimé leur rejet de la décision du Bahrein et des Emirats arabes unis de normaliser avec leur « ennemi commun ».

Selon une enquête d’opinion publiée mardi par un Centre palestinien de sondages, la majorité des Palestiniens estiment que les accords de normalisation servent uniquement les intérêts d’Israël et non ceux des Palestiniens.

Parallèlement à la signature des accords de normalisation des relations entre l’Etat hébreu et les deux pays du Golfe, plusieurs agressions contre l’enclave palestinienne Ghaza étaient menées par les forces de l’occupation israélienne.  Des tirs de roquettes ayant frappé durant plusieurs heures la bande de Ghaza, où deux millions d’habitants vivent sous blocus israélien.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email