Magramane a reçu le sous-secrétaire d'Etat adjoint américain : La Sahara occidental et le Niger au centre des discussions – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Magramane a reçu le sous-secrétaire d’Etat adjoint américain : La Sahara occidental et le Niger au centre des discussions

Magramane a reçu le sous-secrétaire d’Etat adjoint américain : La Sahara occidental et le Niger au centre des discussions

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Lounès Magramane, a reçu, ce dimanche, le sous-secrétaire d’Etat américain adjoint, Joshua Harris, dans le cadre de sa visite de travail en Algérie.

Les deux parties ont évoqué les moyens et les perspectives de soutien aux efforts des Nations Unies en faveur d’une solution politique à la question du Sahara occidental qui garantisse le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, a indiqué un communiqué du ministère.

« Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Lounès Magramane, a reçu, au siège du ministère, le sous-secrétaire d’Etat américain adjoint, Joshua Harris, qui effectue une visite de travail en Algérie dans le cadre de sa tournée dans la région », peut-on lire dans le communiqué.

Au cours de leurs entretiens, les deux parties ont passé en revue les moyens et les perspectives de soutien aux efforts des Nations Unies en faveur d’une solution politique à la question du Sahara occidental qui garantisse le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, outre les derniers développements au Sahel, notamment la crise au Niger, selon la même source.

Magramane et Harris ont également évoqué « plusieurs dossiers liés aux relations algéro-américaines, et ce, en prévision de la prochaine session du dialogue stratégique entre les deux pays, prévue au mois d’octobre à Washington », a conclu le communiqué des AE.

Avant sa venue en Algérie, le haut responsable américain avait rencontré le Président sahraoui Brahim Ghali.

Appel au soutien du mandat de la Minurso 

Le secrétaire général du Front Polisario a souligné, lors de son entretien avec Joshua Harris, secrétaire d’Etat adjoint US pour l’Afrique du Nord, la nécessité de permettre à la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) d’exercer son mandat. Ceci dans l’objectif de « soutenir véritablement les efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara », a-t-il dit.

Le secrétaire d’Etat adjoint pour l’Afrique du Nord, à la tête d’une délégation, a été reçu, samedi, par Brahim Ghali, au siège de la présidence sahraoui. A cette occasion, les deux responsables ont échangé sur « les moyens de soutenir les efforts de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies » pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, en faveur de la relance du processus de paix bloqué en raison de « l’obstruction et de l’obstination de l’occupant marocain ».

Pour Brahim Ghali, le succès de Staffan de Mistura dans sa mission « dépend grandement du soutien que lui apporte le Conseil de sécurité, notamment les pays influents comme les Etats-Unis d’Amérique ». Le Président sahraoui a  ainsi souligné que « pour soutenir véritablement et efficacement les efforts de l’envoyé personnel, il faut réunir les conditions à même de permettre à la MINURSO de remplir le mandat dont l’a investi le Conseil de sécurité conformément au plan de règlement ONU-OUA de 1991 ».

Le président sahraoui a également déclaré à la délégation américaine que « le peuple sahraoui n’est pas belliciste mais demeure fortement attaché à ses droits inaliénables et à ses aspirations nationales non négociables à la liberté et à l’indépendance, qu’il défendra par tous les moyens légitimes garantis par la Charte de l’ONU et l’Acte constitutif de l’Union africaine ».

Pour rappel, la délégation américaine a entamé, vendredi, une visite dans les camps de réfugiés sahraouis, dans le cadre des efforts déployés pour relancer le processus de paix parrainé par les Nations Unies au Sahara occidental.

A cette occasion, le Front Polisario a réaffirmé sa « pleine et constructive coopération » avec les efforts de l’ONU et de l’Union africaine (UA) pour accélérer le processus de décolonisation au Sahara occidental, en permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit inaliénable et imprescriptible à l’autodétermination et à l’indépendance, conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies et de l’UA.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email