-- -- -- / -- -- --
Culture

Maghami et Loach en vedettes

Maghami et Loach  en vedettes

La clôture de la septième édition du Festival international du cinéma d’Alger sera marquée, dans la soirée de ce jeudi 8 décembre, à la salle El Mouggar, par un hommage à la cinéaste algérienne Djamila Sahraoui, la projection du long métrage brésilien Le professeur de violon et la remise des différents prix.

Dédiée à la mémoire du leader cubain Fidel Castro, décédé peu avant l’ouverture du festival, cette septième édition mettra dans sa compétition huit longs métrages fiction et neuf documentaires.

Et c’est au Britannique Ken Loach que reviendra le Grand prix pour son long métrage I, Daniel Blake (2016, 100 mn, Royaume Uni-France-Belgique), une œuvre déjà lauréate de la Palme d’Or au festival de Cannes en 2016.

Le même prix sera décerné pour le film documentaire Sonita de l’Iranienne Rokhasareh Ghaem Maghami (2015, 91 min, Suisse-Iran-Allemagne) dans lequel il est question d’une réfugiée afghane en Iran, Sonita.

Elle habite depuis dix ans dans la banlieue pauvre de Téhéran, elle rêve de devenir chanteuse en dépit des obstacles auxquels elle est confrontée. Sa mère lui réserve un tout autre destin : celui d’être mariée. Sonita n’entend pas se soumettre : téméraire et passionnée, elle bouscule les codes et décide de se battre pour devenir artiste.

Ce film est déjà auréolé du Prix Urti (Grand Prix international du documentaire d’auteur) au Festival de Télévision de Monte-Carlo 2016 et du Grand Prix du jury et Prix du public au Sundance Film Festival 2016.

La qualité des films de ce 7e festival international du cinéma d’Alger, c’est aussi la fiction I am Nojoom, 10 ans et divorcée de la Yéménite Khadija Al Salami qui a reçu le Prix du jury, présidé par le cinéaste algérien Abdelkrim Bahloul.

La même récompense sera attribuée à l’Italien Gianfranco Rosi pour son documentaire sur l’immigration clandestine, Fuocoammare par-delà Lampedusa. Le jury, présidé par la cinéaste algérienne Fatma-Zohra Zamoum a également distingué dans une Mention spéciale Héros invisibles afro-américains dans la guerre civile espagnole de Alfonso Domingo et Jordi Torrent d’Espagne et Atentamente de Camila Rodriguez -Triana de Colombie.

De son côté, le public s’est déplacé en nombre appréciable tout au long de ces journées de cinéma, il a primé, comme le jury, la fiction de Ken Loach et le documentaire Sonita qui a reçu le même nombre de votes que Finding Fella, un portrait de l’artiste nigérian engagé Fela Anikulapo, réalisé par l’Américain Alex Gibney.

La cérémonie de clôture de ce festival sera également animée par un hommage à la cinéaste et documentariste algérienne Djamila Sahraoui, l’assistance aura droit à la projection d’extraits de ses œuvres comme Yema et Barakat, primées dans de grandes compétitions internationales de cinéma. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email