-- -- -- / -- -- --
Nationale

Madjer, Boulmerka et Morceli, ambassadeurs d’Ooredoo Algérie

Madjer, Boulmerka et Morceli, ambassadeurs d’Ooredoo Algérie

En voulant associer à son image des gagnants pour un projet baptisé « L’Algérie qui gagne », Ooredoo a choisi la crème des stars sportives nationales Rabah Madjer, Hassiba Boulmerka et Noureddine Morceli pour être ses ambassadeurs et véhiculer ses valeurs d’entreprise citoyenne.

C’est une nouvelle étape qui s’annonce pour le monde sportif national à travers le partenariat qu’a scellé, hier à Alger, Ooredoo avec l’icône mondiale du football Madjer et les deux athlètes olympiques en or Boulmerka et Morceli.

« Après l’étape du sponsoring sportif (actuellement 10 clubs de foot et 8 fondations), nous allons passer à celle du développement du sport », a déclaré le directeur général d’Ooredoo, Joseph Ged. Il a expliqué que « le partenariat avec ces trois légendes algériennes s’inscrit dans l’optique de son projet ‘’l’Algérie qui gagne’’.
Madjer, Boulmerka et Morceli représentent et incarnent le modèle concret de réussite pour tous les Algériens ».

Aussi, l’opérateur a décidé de les associer dans « l’élaboration d’une stratégie sportive de l’entreprise pour continuer à assumer au mieux son rôle du premier partenaire du sport national ». « Il s’agira pour nous d’aller vers une nouvelle phase, celle du développement du sport et des talents algériens par, entre autres, la création d’une école de sport, des opérations de jumelage entre certaines équipes qu’on sponsorise », a poursuivi M. Ged, s’abstenant d’entrer dans les détails et préférant faire chaque révélation en temps opportun. Il résumera, néanmoins, que le projet entre l’opérateur de téléphonie mobile et les stars sportives couvre le partenariat d’association de leur image, la formation d’un noyau du comité sportif qui dirigera la stratégie sportive d’Ooredoo ainsi que le suivi de certains projets.

M. Ged, qui a exprimé « le respect et l’admiration » qu’inspirent les parcours des trois champions d’exception qui ont démontré « chacun à sa façon que rien n’est impossible, à l’image de l’opérateur qui s’est imposé comme le leader TIC ». Pour sa part, Madjer s’est dit honoré d’apporter sa contribution aux côtés d’Ooredoo pour œuvrer, ensemble, au développement du sport en Algérie. « Je connais le potentiel exceptionnel de nos jeunes footballeurs et je suis impatient de partager avec eux mon expérience et mes conseils pour les aider à réaliser leurs rêves.

C’est une vraie chance qu’une entreprise citoyenne comme Ooredoo mette autant d’efforts et de moyens pour soutenir et encourager les jeunes sportifs. Cette nouvelle relation dépasse tous les cadres existants et s’inscrit dans un projet sérieux de long terme. Je suis sûr que les retombées positives seront nombreuses », a-t-il déclaré.

Allant dans le même sens, Boulmerka a exprimé toute sa gratitude au peuple algérien, ajoutant qu’elle s’est « toujours sentie portée par notre peuple au moment des grands événements de ma carrière… Cette nouvelle relation va me permettre, aux côtés d’Ooredoo, de rendre à la jeunesse algérienne toute l’énergie positive qu’elle m’a apportée et j’en suis heureuse ». Même son de cloche du côté du champion Morceli.
« Il faut travailler dur et faire d’énormes sacrifices pour être un sportif performant.

Le succès ne se décide pas, il se construit patiemment jour après jour. Ooredoo met en œuvre de nombreuses actions pour permettre aux jeunes sportifs de vivre à fond leur passion. En m’associant à Ooredoo, j’espère pouvoir encourager les athlètes sur la voie du succès », a déclaré Morceli avec son habituelle humilité. Rappelons qu’Ooredoo est partenaire des stars du football mondial Zinedine Zidane et Lionel Messi.

Partenariat avec les médias : Joseph Ged persiste et signe


Répondant aux questions de la presse au sujet du partenariat commercial liant Ooredoo aux médias, M. Ged a été on ne peut plus clair. «Nous avons arrêté il y a quelques mois pour faire une pause et revoir notre stratégie. Nous allons redémarrer dans quelques jours sur une nouvelle base. L’annonceur est libre de son choix et nous décidons de plein droit. Les médias aussi sont libre et nous sommes respectueux de leurs lignes éditoriales», a-t-il souligné, ajoutant que «ce n’est pas l’annonceur qui a cassé le chantage envers la presse qui va le faire maintenant».

Il a enchaîné en réitérant ses propos de la semaine dernière, à savoir que son entreprise refuse d’établir un partenariat commercial avec des médias qui versent dans «les attaques personnelles qui sont considérées diffamatoires au regard de la loi». «On ne va pas s’associer aux attaques personnelles non conformes à la loi. Ce qui compte pour nous, c’est un pacte moral dont chaque partie doit tenir compte dans le strict respect de la loi», a tenu à noter M. Ged, avant de conclure qu’«il n’y a ni chantage ni intimidation» dans ses propos.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email