-- -- -- / -- -- --
Nationale

Machaal El Chahid honore les initiateurs des centres d’enfants de chouhada

Machaal El Chahid honore les initiateurs des centres d’enfants de chouhada

L’association Machaal El Chahid a honoré, hier à Alger, des moudjahidine et moudjahidate qui s’étaient impliqués, au lendemain de l’indépendance, dans la création de centres d’accueil des fils et filles de chouhada.

 Cette cérémonie, qui a eu lieu lors du forum d’El Moudjahid, vient clôturer une semaine culturelle organisée à l’occasion de la journée du Chahid, célébrée le 18 février et dont Machaal El Chahid est partie prenante.

M. Mohamed Kechoud, ancien ministre et moudjahid, honoré par l’association, est intervenu pour évoquer les « circonstances de la création de ces centres au lendemain de l’indépendance ». « Nous étions face à l’immense défi de prendre en charge plus de 400 000 enfants de chahids et 200 000 veuves qui étaient dans le besoin de travailler et d’être abritées dans des conditions décentes. Nous avons pu créer plusieurs centres à travers le pays, dont le premier a ouvert ses portes à Constantine et dont j’étais le directeur, et quiavait accueilli plus de 700 filles et fils de martyrs », a indiqué M. Kechoud. Et de rappeler « les conditions difficiles » dans la mise sur pied de ces centres, notamment dans les aspects liés à la nourriture, les habits, la literie…. « Nous avons dû solliciter l’aide du Croissant rouge algérien qui, de son côté, est entré en contact avec ses homologues arabes et de pays amis. Grâce au CRA, nous avons pu recevoir des milliers de colis pour nos enfants », a-t-il ajouté, non sans rappeler l’aide précieuse de l’Armée nationale populaire. Autre invité de marque de cet événement, le cheikh Tahar Ait Aldjet, un savant et un érudit, qui a été honoré lors de cette émouvante cérémonie.

« La guerre de libération nationale n’a pas uniquement libéré notre pays, mais elle a aussi permis aux pays voisins, la Tunisie et le Maroc, de s’affranchir définitivement de l’occupant français. » La cérémonie, qui a été entamée par la lecture de la Fatiha et l’hymne national, a vu également la présence de « Khalti Fafa », une moudjahida parmi les premières enseignantes du centre pour enfants de chouhadas de Dély Ibrahim. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email