-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lutte contre la spéculation : Saisie de 130 tonnes des produits alimentaires

Lutte contre la spéculation : Saisie de 130 tonnes des produits alimentaires

Des détachements de l’Armée nationale populaire (APN) ont procédé à la saisie de 130 tonnes de produits alimentaires destinées à la contrebande et à la spéculation. C’est ce qu’a indiqué ce mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

En application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour lutter fermement contre la spéculation sur les produits de large consommation, à l’instar du lait en sachet, de l’huile de table, de la farine et de la semoule, touchant non seulement à la sécurité alimentaire mais aussi au pouvoir d’achat des citoyens, l’APN a effectué ces opérations de saisie. 

Ce phénomène a pris une ampleur tellement dangereuse sur le plan social et économique que l’Etat a fini par prendre des décisions radicales. Les pouvoirs publics ne lésinent sur aucun moyen pour endiguer ce fléau et stopper toute tentative de spéculation sur des produits de base. 

Plusieurs opérations ont été menées dans ce sens par différents services de sécurité. Des détachements de l’Armée nationale populaire ont procédé, la semaine dernière, à la saisie de 130 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande et à la spéculation, selon un communiqué du MDN.

Il convient de rappeler que plusieurs autres opérations ont été menées pour faire barrage à ces pratiques pénalisant le consommateur, notamment par les éléments des brigades territoriales de la Gendarmerie nationale de Sidi Bel Abbès, en coordination avec les gendarmes de Aïn El-Berd, lesquels ont procédé, au mois de septembre dernier, à la saisie d’une quantité importante de poudre de lait s’élevant à 50 238 boîtes, selon un communiqué du commandement de la Gendarmerie nationale. Cette opération a eu lieu suite à des informations selon lesquelles la marchandise était transportée à bord d’un camion venu d’Oran et destinée à la spéculation, précise la même source. 

Cette saisie s’est soldée par l’arrestation de trois individus. Toutes les mesures judiciaires en vigueur ont été prises à l’encontre des mis en cause.

Par ailleurs, les services des Douanes algériennes ont saisi d’importantes quantités de denrées alimentaires destinées à la contrebande dans la wilaya de Tamanrasset, et ce en octobre dernier.

« Dans le cadre des efforts continus des services opérationnels des brigades des Douanes algériennes pour lutter contre la contrebande, sous toutes ses formes, les agents de la brigade régionale mobile de lutte contre la contrebande et la brigade mobile relevant de l’inspection divisionnaire des douanes de Tamanrasset ont saisi deux camions chargés d’importantes quantités de denrées alimentaires, dont 500 sacs de farine (25 kg), 376 sacs de farine (50 kg), 436 sacs de semoule (25 kg) et 180 cartons de pâtes (10 kg/carton) », ajoute le communiqué.

« Cette opération consacre la disponibilité et la mobilisation totale des agents des douanes algériennes pour l’application des directives des hautes autorités en vue de protéger le marché national et assurer au citoyen un approvisionnement continu en produits alimentaires », conclut la même source.

Dans cette lutte sans merci contre la spéculation, le gouvernement a durci la législation en mettant en application des sanctions sévères à l’encontre des auteurs de ces pratiques, prévoyant des peines d’emprisonnement allant de 3 à 30 ans de prison ainsi que des amendes financières pouvant atteindre deux millions de dinars. 

En effet, durant la période allant du 23 au 27 octobre 2022, des poursuites judiciaires ont été engagées contre 78 individus pour acte de spéculation illicite et des peines de prison ferme, allant de 4 à 15, ont été prononcées à l’encontre de 56 d’entre eux, a indiqué un communiqué du ministère de la Justice, garde des Sceaux.  

Selon la même source, les condamnations à des peines de prison ferme allant de 4 à 15 ans ont été prononcées à l’encontre de 56 individus, « des amendes oscillant entre un et dix millions de dinars ont été infligées aux mis en cause au niveau de plusieurs tribunaux relevant des cours de Tamanrasset, Tizi Ouzou, Boumerdès, Batna, Bouira, Constantine, Tébessa, Adrar, Djelfa, Tlemcen, Laghouat, El-Bayadh, Nâama, Souk Ahras, El-Oued, Annaba et Biskra ».

Ces mesures visent à lutter contre les crimes qui portent atteinte à l’économie nationale, notamment la contrebande et la spéculation illicite, a conclu le communiqué.

Dans la wilaya de Tizi Ouzou, une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende de deux millions de dinars a été prononcée par le tribunal des Ouacifs, au sud-est de Tizi Ouzou, à l’encontre d’une personne poursuivie dans une affaire de spéculation illicite sur des produits alimentaires de base de large consommation, a indiqué un communiqué du parquet de la République près le tribunal de la même commune.

« Conformément aux dispositions de l’article 11, alinéa 03 du code de procédures pénales, le procureur de la République près le tribunal des Ouacifs informe l’opinion publique qu’un prévenu et son frère ont été jugés en comparution immédiate dans une affaire de spéculation illicite sur des produits alimentaires de base de large consommation », a souligné le communiqué.

Le tribunal de Tiaret a prononcé, une peine de 10 ans de prison et une amende de 5 millions de dinars contre une personne répondant aux initiales T. Dj, accusée de spéculation illégale sur le lait subventionné, a indiqué un communiqué du tribunal de Tiaret. Cette arrestation est survenue conformément aux articles 12 et 13 de la loi relative à la lutte contre la spéculation illicite et aux articles 23 et 36 de la loi relative aux pratiques commerciales.

Toutes ces opérations ne laissent aucun doute sur la détermination des pouvoirs publics à mener une lutte implacable contre la spéculation.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email