Lutte contre la résistance aux antimicrobiens : Les actions concrètes du Plan national   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Lutte contre la résistance aux antimicrobiens : Les actions concrètes du Plan national  

Lutte contre la résistance aux antimicrobiens : Les actions concrètes du Plan national  

L’Algérie s’est engagée à la mise en œuvre de son Plan national de lutte contre la résistance aux antimicrobiens, à travers plusieurs actions concrètes. C’est ce qu’a affirmé, ce lundi, à Alger, le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

Dans une allocution lue en son nom par le directeur général de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, Dr Djamel Fourar,  tout en relevant que cette question est « un problème de santé publique », il a énuméré les actions engagées pour y faire face.

Il s’agit notamment de la mise en place d’un cadre réglementaire permettant la surveillance et l’obtention de données sur la consommation des antimicrobiens, ainsi que  la mise en place d’un programme autour du malade comprenant des axes dédiés à l’’hygiène dans sa globalité afin de lutter contre les infections liées aux soins.

Il a aussi mis en exergue la participation de l’Algérie au système mondial de surveillance de la résistance aux antimicrobiens, via son réseau national ad hoc et l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) comme laboratoire de référence.

En outre, le premier responsable du secteur de la santé a également rappelé l’existence de « directives nationales de prise en charge de la tuberculose, du Sida, des hépatites, des méningites et du paludismePaludisme Le paludisme est une maladie infectieuse potentiellement mortelle due à plusieurs espèces de parasites appartenant au genre Plasmodium. Le parasite est transmis à l'homme par la piqûre de moustiques infectés. », lesquelles sont d’un apport important pour la réduction de la résistance aux antimicrobiens.

De son côté, le président de l’Agence nationale de la Sécurité sanitaire, Pr Kamel Senhadji, a mis en garde contre « l’abus et le recours anarchique aux prescriptions en antimicrobiens, notamment en antibiotiques » à cause des dangers encourus sur la santé du patient. Il a également relevé la concentration des souches résistantes aux antimicrobiens lors d’infections nosocomiales.

Senhadji a ainsi assuré que « la résistance aux antimicrobiens est une menace sanitaire face à laquelle nous sommes partie prenante de toutes les actions engagées par les différents services impliqués dans sa lutte ».

Institutionnalisée en 2017, la journée nationale de lutte contre la résistance aux antimicrobiens est placée cette année sous le slogan « Les antimicrobiens : à utiliser avec prudence ».  Il convient de noter que l’Algérie œuvre depuis plusieurs années à lutter efficacement contre ce problème qui constitue une des plus dangereuses menaces pour la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement durable.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email