-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le complexe d’El-Hadjar devient producteur d’oxygène liquide

Le complexe d’El-Hadjar devient producteur d’oxygène liquide

L’usine sidérurgique d’El-Hadjar s’investit dans la lutte contre le coronavirus. Elle produira quotidiennement 5 000 litres d’oxygène liquide qui seront destinés aux établissements sanitaires, a indiqué un communiqué de la cellule de communication du complexe sidérurgique d’El-Hadjar.

Cette production d’oxygène liquide est produite par ladite centrale à oxygène de l’usine sidérurgique d’El-Hadjar, habituellement reliée au haut fourneau n°2 pour l’alimenter dans son réchauffement. Avec Linde Gaz Annaba, autre producteur d’oxygène médical installé dans la zone industrielle de Pont Bouchet, Sider El-Hadjar, pour la circonstance, retrouve par besoin une autre vocation, celle de producteur d’oxygène liquide. Les quantités d’oxygène produites par les deux firmes sont transportées quotidiennement par des camions-citernes appartenant à Linde Gaz Annaba et Sidal Gaz Errighia vers les structures sanitaires.

Depuis le 19 juillet dernier, Sider El-Hadjar a livré 85 000 litres d’oxygène, dont 70 000 litres par Linde Gaz et 15 000 par Sidal Gaz. Au niveau du complexe sidérurgique d’El-Hadjar, la centrale à oxygène de cette usine possède une capacité de plus de 14 000 m3/heure et pourrait en produire plus après la réhabilitation de sa deuxième unité, en arrêt depuis 2020. L’actuelle centrale à oxygène en fonctionnement a été inaugurée en 1969, date de l’inauguration du complexe sidérurgique d’El-Hadjar. Elle a été plusieurs fois rénovée avec l’ensemble des installations industrielles de l’usine sidérurgique. Avec la production d’oxygène liquide par Sider El-Hadjar, les problèmes de santé médicale provenant de la Covid-19 vont sûrement être atténués, voire disparaître, si l’ensemble de la population venait à accepter de se faire vacciner.

Dans le même sillage, la collecte organisée, jeudi dernier, par le wali d’Annaba, Djamel-Eddine Berrimi, avec l’ensemble des opérateurs de la wilaya d’Annaba avait atteint les 290 millions de dinars. 117 extracteurs d’oxygène ont été commandés. Ils seront affectés vers des structures sanitaires et autres hôtels de réserve en cas de hausse des contaminations. A travers les centres de vaccination, les citoyens commencent à s’intéresser au vaccin. Selon le directeur de la santé et de la population, Mohamed-Nacer Dameche, 3 500 opérations de vaccination sont enregistrées quotidiennement.

Ce qui est peu, comparativement à la dangerosité de la Covid-19, particulièrement son variant le plus dangereux, Delta. Pour le moment, l’heure est grave à Annaba, El-Tarf et Skikda. Chaque jour, des milliers d’estivants, provenant des quatre coins du pays, arrivent vers ces wilayas. Le dernier confinement opéré par le gouvernement touchant 35 wilayas, dont la plupart sont à caractère touristiques, commence à provoquer de véritables raz-de-marée de vacanciers vers ces régions de l’est du pays. Tous les hôtels affichent complets à Annaba, sauf le Sheraton pour raison des hausses des prix.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email