-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lutte antiterroriste : Réunion à Alger sur le renforcement des capacités au Sahel

Lutte antiterroriste : Réunion à Alger sur  le renforcement des capacités au Sahel

Les travaux de la 4e session plénière du Groupe de travail du Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur le renforcement des capacités au Sahel (GTS) ont débuté, lundi à Alger, dans le cadre des efforts de l’Algérie dans la lutte et la prévention contre l’extrémisme violent dans la région, et ce en présence du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

Cette réunion se tient sur deux jours à huis clos au palais des Nations (Club des Pins) à Alger et est coprésidée par l’Algérie et le Canada.

De hauts fonctionnaires et des experts issus des pays sahéliens participent à cette réunion, « pour dresser un bilan des efforts de coopération et de renforcement des capacités dans les domaines de la prévention et de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, de la sécurité des frontières, de l’application des lois et de la justice pénale des pays membres du Forum GCTF », apprend-on auprès du Forum.

Des membres du Conseil de sécurité des Nations unies et des organisations internationales, régionales et sous-régionales, dont l’ONU et ses institutions en charge dans la lutte contre le terrorisme, l’Union africaine (UA), le CAERT, Afripol et CEDEAO sont également présents à cette réunion.

L’Algérie est membre fondateur du GCTF, qui constitue une plate-forme informelle et multilatérale de lutte contre le terrorisme regroupant une trentaine de membres. Le GCTF est un mécanisme multilatéral lancé à New York en septembre 2011. Il vise à renforcer « l’architecture internationale » de lutte contre le terrorisme transnational et à établir une coopération internationale renforcée en mobilisant l’expertise et les ressources nécessaires.

 Membre fondateur du Forum, qui comprend 28 pays et deux organisations internationales (Nations unies et Union européenne), l’Algérie copréside, avec le Canada, le groupe de travail régional sur le Sahel. La première réunion de ce groupe s’est tenue à Alger, en novembre 2011. Elle avait abouti à l’adoption d’un plan d’action qui a fait l’objet ensuite d’une évaluation et d’une actualisation à l’occasion de sa deuxième rencontre.

Le Forum permet à ses membres de collaborer sur les moyens de renforcer les capacités des gouvernements nationaux, des groupes de la société civile et d’autres entités pour « prévenir et contrer les menaces terroristes ».

Doté d’un budget initial d’environ 75 millions de dollars, il est scindé en cinq groupes de travail, dont l’un portant sur la justice pénale et l’Etat de droit, et l’autre sur la manière de combattre l’extrémisme violent. Les trois autres groupes sont régionaux et leurs travaux sont consacrés à l’accroissement des capacités antiterroristes dans le Sahel, la Corne de l’Afrique et l’Asie du Sud-Est.

Chacun de ces groupes est ouvert à des pays ne faisant pas partie du GCTF. Dans le cadre du Forum, un Centre mondial de ressources antiterroristes a été créé à Abu Dhabi et une antenne en Arabie saoudite.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email