-- -- -- / -- -- --
Nationale

Lutte antiterroriste : L’Allemagne sollicite l’Algérie

Lutte antiterroriste : L’Allemagne sollicite l’Algérie

Dans le cadre de la coopération dans les domaines de la criminalité, de l’extrémiste et de la lutte antiterroriste, le directeur général de la Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, se trouve en Allemagne où il a plaidé, mercredi dernier, à Mayence, pour la « consolidation des aspects opérationnels », afin de « faire face à la criminalité et limiter sa progression ».

Le général major Hamel, qui prend part à Mayence à la réunion de haut niveau de deux jours du bureau fédéral de lutte contre la criminalité, a précisé que la rencontre constituait une « occasion pour parvenir à un accord sur l’importance de lutter contre la criminalité et d’œuvrer au renforcement des aspects opérationnels pour faire face au développement des modes et méthodes de ce fléau », indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Le responsable a mis l’accent sur l’importance de « s’adapter aux développements scientifiques accélérés en recourant aux méthodes les plus modernes de lutte contre la criminalité ».

Il s’agit également, ajoute le DGSN, « d’assurer les capacités et la formation spécialisée ainsi que la consolidation des mécanismes d’échange d’informations entre les corps de police dans le cadre de l’Organisation internationale de la police criminelle (Interpol) ».

Le directeur général de la Sûreté nationale a évoqué les « phénomènes d’exploitation des réseaux criminels et leurs répercussions négatives sur le développement durable ».

Il a présenté à cette occasion « l’expérience pionnière de l’Algérie en matière de lutte contre le crime, le terrorisme et l’extrémisme », ajoute la même source. Les participants ont salué dans ce sens « l’expérience avérée de l’Algérie dans la lutte contre ces trois fléaux ».

Le général major, qui prend part aux travaux à la tête d’une importance délégation de la DGSN, avait eu des entretiens avec ses homologues et des responsables sécuritaires ayant porté sur l’importance de la « valorisation des relations et l’échange des vues pour lutter contre le crime organisé ».

Les entretiens ont porté également sur la nécessaire « adoption de stratégies opérationnelles pour renforcer la suprématie de la loi et promouvoir la paix dans la société ». Le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas De Maiziere, a proposé la déchéance de la nationalité à toute personne qui rejoint à l’étranger une organisation terroriste.

La visite du DGSN intervient dans un contexte où la lutte contre Daech en Irak, avec l’attaque pour la reprise de Mossoul par l’armée irakienne soutenue par la coalition internationale, fait craindre à l’Europe la fuite des extrémistes en direction de ce continent. Des pays, dont l’Algérie, sont sollicités pour préparer la bataille contre le flux.

L’Europe compte des milliers de terroristes dans les rangs de Daech en Syrie et en Irak. « Certains sont revenus en Europe et préparent des attentats », d’après les services de renseignement de pays européens cités par la presse.

L’Allemagne, où des attentats ont été perpétrés par Daech, fait partie des pays qui ont peur du retour des terroristes fuyant les combats dans les zones en conflit. Pour son expérience dans le domaine de la lutte anti-terroriste, l’Algérie est sollicitée par le pays de la chancelière Angela Merkel.

« La reprise du fief de l’EI dans le nord de l’Irak, Mossoul, peut conduire à ce que des combattants du groupe EI prêts à en découdre reviennent en Europe », a déclaré le commissaire européen pour la sécurité Julian King au quotidien allemand Die Wilt. Les forces irakiennes ont lancé leur vaste offensive pour reconquérir la deuxième ville d’Irak. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email