-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’université à l’heure de la formation continue

L’université à l’heure de la formation continue

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique vient de publier un arrêté ministériel précisant les conditions et modalités d’organisation de la formation continue tout au long de la vie, permettant ainsi à ceux qui sont entrés tôt dans la vie active d’accéder à l’apprentissage, et ce afin d’améliorer leurs compétences sur les plans personnel, social et professionnel.

La formation continue est couronnée par un certificat d’études supérieures et cette formation s’adresse aux employés, aux salariés, aux personnes ayant abandonné leurs études et à celles qui veulent obtenir un emploi, ainsi qu’aux professionnels qui veulent mettre à jour et développer leurs compétences.

Il comprend des formations courtes qui conduisent à l’obtention de certificats, lesquels permettent la mise à jour, le développement et l’approfondissement des connaissances des apprenants. Elle est également garantie sous diverses formes (cours particuliers, forums, ateliers et journées de formation). La formation continue peut être assurée en présentiel ou à distance, ou une combinaison des deux systèmes.

A cet effet, et dans chaque établissement d’enseignement supérieur, un comité est institué pour recueillir les opérations liées à la formation continue. Le comité travaille en étroite collaboration avec le service concerné du sous-directeur chargé de l’enseignement supérieur en première et deuxième phases.

L’évaluation de la formation certifiante comprend des cours, des travaux en atelier, des travaux appliqués, des travaux dirigés et des stages appliqués. Elle est couronnée, selon les cas, d’une attestation de formation, d’une attestation de formation qualifiante et d’une attestation de formation sous forme de cycle court.

Les attestations sont remises et signées à la fin de la formation continue, de même que les attestations de formation continue sont reçues et signées par le doyen ou le directeur de l’école ou de l’institut, et ce après signature du chef de département.

Pour rappel, le ministère de l’Enseignement supérieur avait annoncé que l’équipe de travail chargée de la modernisation de l’université, notamment au niveau pédagogique à travers des comités de réflexion, œuvrait à tenir des rencontres regroupant les différents acteurs concernés par ce dossier.

Le ministère a également indiqué que les réformes engagées par le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique visent à moderniser l’université, notamment au niveau pédagogique.

L’équipe de travail chargée de ce processus, à travers la formation de commissions de réflexion et de proposition, ont commencé à tenir des réunions avec la famille universitaire. « L’intention est d’assurer une large implication de ces acteurs (enseignants, fonctionnaires, étudiants, partenaires sociaux, parents d’élèves et représentants de lycées), et ce jusqu’au mardi 31 janvier », a expliqué le ministère.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email