-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Union européenne pour la recherche et l’innovation

L’Union européenne pour la recherche et l’innovation

Etant partenaire du projet Mosaïque et Med Dialogue de l’Union européenne qui vise à développer deux plateformes technologiques (pour le Maghreb et une autre pour la Machrek), l’université Saâd-Dahleb de Blida a organisé une rencontre de deux jours pour discuter du programme dit « H 20 20 » (horizon 2020).

« Il s’agit de réfléchir à une stratégie de développement pour l’Algérie afin de résoudre les problèmes liés à notre société », nous expliqua Mme Benblidia Nadjia représentante nationale du projet Mosaïque pour l’Algérie, enseignante-chercheuse depuis 1983 et en même temps directrice du laboratoire informatique à l’université de Blida 1.

Elle ajouta plus loin : « Il s’agit des défis sociétaux concernant tous les secteurs : le transport, la santé, l’environnement, l’énergie etc. » A travers cet événement il est visé l’ensemble des acteurs principaux du pays afin de débattre de tous les problèmes que rencontrent les citoyens. De ce fait nous comprenons qu’un de tel programme vise en outre à améliorer la vie du citoyen dans tous les domaines.

Ont pris part à cette rencontre plusieurs partenaires sociaux de l’université de Blida venus pratiquement de tous les coins du pays.
Toujours en reprenant les déclarations de Mme Benblidia qui remercie au passage le recteur de l’université de lui avoir permis d’organiser cela à Blida pour faire profiter au maximum l’Algérie de ce programme H 20 20.

« Un gros budget est alloué au H 20 20. Nous voulons profiter de cette opportunité qui nous est offerte. Il faut savoir aussi que le montage des projets à l’horizon 2020 est très complexe et c’est une opération très lourde et les Algériens malheureusement, ne savent pas le faire. Nos partenaires qui sont venus aujourd’hui de l’Union européenne, à savoir Med-Dialogue et Mosaïque, vont nous initier sur les différentes techniques pour appréhender ces projets H 20 20 ».

De son côté le coordinateur du projet Mosaïque, l’Espagnol Daniel Franco, nous dira à ce sujet : « Les plateformes technologiques sont une association d’entreprises, d’universités, de l’administration qui vise à améliorer la recherche et l’innovation dans l’industrie. » Il poursuit : « Cela veut dire qu’il faut porter la recherche de l’industrie à l’université pour améliorer les compétences et pour ouvrir de nouveaux marchés. Avec l’Union européenne il peut y avoir des projets de recherche conjointement ».

De son côté le Grec Raphael Koumerie, représentant du projet Med-Dialogue, nous explique que ce projet a pour objectif de présenter le programme de recherche et d’innovation à l’horizon 2020. « Nous essayons de faire comprendre aux chercheurs et industriels de la région du Maghreb, aux responsables des MPE / PMI, quelles sont les règles du programme, comment ils peuvent participer. Il s’agit d’un programme international avec la participation de plusieurs pays et organisations. »

Il faut rappeler que c’est le deuxième séminaire qui se tient en Algérie après celui qui a eu lieu l’année passée à l’Institut de gestion et de planification et cela toujours en partenariat avec l’Union européenne qui subventionne les programmes de recherche et d’innovation dans tous les pays européens, de la Région méditerranéenne et de l’Europe de l’Est. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email