-- -- -- / -- -- --
Monde

L’UE a prolongé les sanctions contre la Russie jusqu’au 15 septembre 2015

L’UE a prolongé les sanctions contre la Russie jusqu’au 15 septembre 2015

L’UE a prolongé jusqu’au 15 septembre 2015 les sanctions contre 150 individus et 37 organisations russes et les insurgés du Donbass, a annoncé vendredi le Conseil de l’UE dans un communiqué.

« Le gel des avoirs et l’interdiction des visas pour 150 individus et 37 entités a été prorogé de six mois, jusqu’au 15 septembre 2015. Cette décision donne effet légal à la décision politique prise le 29 janvier par les ministres des Affaires étrangères de l’UE », est-il indiqué dans un communiqué en anglais mis en ligne sur le site du Conseil de l’UE.

Le texte du document sera publié le 14 mars par le Journal officiel de l’UE. Le Journal officiel a publié le 16 février dernier une liste élargie des personnes et organisations visées par les sanctions européennes. Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch a qualifié les sanctions d’illégitimes. 

La décision de prolonger les sanctions imposées contre Moscou est comparable à une « guerre économique », a estimé Andreï Kostine, un décideur économique russe. « Nous sommes persuadés que les sanctions sont une guerre économique contre la Russie. (…) Cette guerre économique exercera évidemment un impact négatif sur l’économie russe, mais aussi et surtout sur le dialogue politique et la sécurité en Europe.

Et qui voudrait vivre dans un monde moins sécurisé ? », a déclaré M. Kostine dans une interview accordée à la chaîne de télévision CNBC. Et d’ajouter que les sanctions étaient un « mauvais moyen d’entretenir des relations avec la Russie” et pouvaient “compromettre la stabilité en Europe ».

Récemment, lors d’une réunion ministérielle sur l’Ukraine, les chefs de diplomatie de l’UE ont convenu de prolonger de six mois les sanctions introduites contre la Russie en raison de l’aggravation de la situation en Ukraine. Ils ont également demandé à la Commission européenne d’élargir les listes noires d’entités et d’individus russes visés par les sanctions.

Les relations entre la Russie et l’Occident se sont détériorées en 2014 en raison de la situation en Ukraine. Fin juillet, l’UE et les Etats-Unis, dont les mesures ne concernaient initialement que des personnes physiques et morales russes, ont frappé de sanctions des secteurs entiers de l’économie russe. La Russie a riposté par un embargo alimentaire. La Russie a déclaré à maintes reprises que le langage des ultimatums et des sanctions à son encontre était inacceptable.

Le Kremlin a plusieurs fois démenti son implication dans les événements dans l’est de l’Ukraine et souligné son intérêt à voir surmontée la crise politique et économique dans l’Etat voisin. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a pour sa part déclaré le 10 mars que Moscou n’avait pas l’intention de demander la levée des sanctions.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email