-- -- -- / -- -- --
Culture

L’ouverture ce jeudi à la salle Mougar

L’ouverture ce jeudi à la salle Mougar

Dix sept films, long métrage, documentaires et films hors compétition sont programmés durant huit jours au Festival international des journées du film engagé d’Alger.

Une conférence de presse a eu lieu hier à la cinémathèque pour dresser les grandes lignes de cet évènement culturel, animée par la commissaire du Festival Zehira Yahi et par l’expert et spécialiste du cinéma universel et algérien Ahmed Béjaoui.

Les dix sept films programmés viennent de vingt et un pays. Parmi eux figurent le Brésil, la Colombie, la République arabe sahraoui, l’Espagne, la Belgique, les Etats Unis d’Amérique, l’Allemagne, l’Italie, la Palestine, le Mexique ,les Emirats arabes unis, la Grèce.

Ces films, une fois projetés sur l’écran de la salle El Mouggar sont rediffusés à la cinémathèque à raison de trois séances par jour. La plupart de ces films sont présentés par leur réalisateur.

Des prix attendent le couronnement de ces films. Ce palmarès du Festival se compose de trois prix décernés au long métrage et au documentaire et attribués respectivement à ces deux catégories de réalisations cinématographiques.

Ils se composent en un prix du Festival, celui spécial du jury et un troisième élu par le public. Deux longs métrages fiction, hors compétition, sont programmés dans ce Festival international des journées du film engagé d’Alger.

Il s’agit d’un film fixtion, de 110 minutes, venant des Etats unis d’Amérique et intitulé, The Birth of a nation at qui ser aprojeté la soirée de l’ouverture officielle. Le deuxième film hors compétition sera projeté le jour de la clôture le jeudi 8 décembre à la salle El Mougar.

Ce long métrage fiction vient du Brésil et a pour titre, le professeur de violon. La partie théorique du Festival se déroule le matinée à la cinémathèque. Deux tables rondes sont ainsi programmées, la première en date du dimache 3 décembre a pour sujet cette problématique, comment accompagner l’émergence du jeune cinéma algérien.

La deuxième table ronde est organisée sous le thème de l’engagement au cinéma entre plaidoyers et défi du futur. Sa date est fixée au mardi 6 décembre.

La commissaire du Festival a tenu à souligner que cette septième édition porte le lourd et tellement lumineux héritage du monument et du géant de toutes les révolutions et qui vient de nous quitter, Fidel Castro. Cette édition du festival est dédiée à sa mémoire en signe de reconnaissance et de gratitude de l’ensemble du peuple algérien. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email