-- -- -- / -- -- --
Nationale

Louisa Hanoune à Amar Saâdani : «Je vais informer sur ce que Bouteflika me disait de vous»

Louisa Hanoune à Amar Saâdani : «Je vais informer sur ce que Bouteflika me disait de vous»

La SG du PT, Louisa Hanoune, n’a pas attendu longtemps pour répondre au SG du FLN, Amar Saâdani. Dans une intervention faite hier lors de la réunion du bureau politique de son parti, Louisa Hanoune a lancé à l’adresse à Saâdani : « Je vais dire à l’opinion ce que le président Bouteflika me disait de vous ».

« Rien ne nous arrêtera. Nous savons maintenant que la résistance existe aussi au sein de l’institution militaire, et ces gens qui veulent vendre le pays et dilapider ses richesses nous trouveront sur leur chemin », a-t-elle ajouté.

Les jours à venir vont encore apporter leur lot de révélations. Louisa Hanoune a salué l’ancien patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général à la retraite Mohamed Mediène dit Toufik, pour sa lettre rendue publique suite à la condamnation du général Hassan.

Mme Hanoune a rendu hommage au général Toufik pour avoir eu le courage de réagir aux derniers événements survenus sur la scène politique nationale, qualifiant ses propos d’appel pour que le processus de destruction du pays cesse et l’en remerciant.

Pour la responsable du PT, la lettre du général est une preuve de résistance et de fidélité à la proclamation du 1er novembre 1954 et ne fera que conforter ceux qui se battent pour l’intérêt suprême de la nation.

Mme Hanoune a remercié le général Toufik tout en assurant que son message résume la situation actuelle de l’Algérie, et espérant que « ce grain de sable » réussira à arrêter la machine de destruction du pays.
Amar Saâdani a réagi à la lettre de Toufik, mais il l’a fait dans la dérision en qualifiant la sortie du général de « Rissala Min Taht Al Ma », (Lettre d’un naufragé) allusion à une célèbre chanson des années 1960 de Abdelhalim Hafez.

Le patron du FLN dit ne pas être surpris par cette lettre : « Cette lettre, je l’ai déjà lue à travers les déclarations de Khaled Nezzar, le groupe des 19 et les députés de l’opposition », souligne le SG du parti. Pour lui, le général Toufik « est tombé ; le pouvoir parallèle est tombé, de même que ses relais médiatique et politique et son bras armé, le général Hassan ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email