-- -- -- / -- -- --
Monde

L’Otan préoccupée par l’évolution des sous-marins russes

L’Otan préoccupée par l’évolution des sous-marins russes

Les sous-marins russes devenant de plus en plus performants par leurs caractéristiques techniques et leur armement, les projets de l’Otan de réduire le financement de sa Marine suscitent une préoccupation grandissante, selon l’amiral Mark Ferguson.

Moscou met au point des sous-marins qui sont de plus en plus difficiles à repérer et à surveiller pour la Marine américaine, a déclaré Mark Fregusson, commandant en chef de la Marine américaine en Europe, dans une interview accordée à la chaîne télévisée CNN.

« Les sous-marins que nous observons sont beaucoup plus furtifs. Nous voyons que les Russes disposent de systèmes d’armes, de missiles de plus en plus perfectionnés qui sont capables de réaliser des frappes au sol à grande distance. Nous voyons également que leur niveau de préparation augmente au fur et à mesure qu’ils sont déployés dans des régions de plus en plus éloignées de leurs eaux territoriales », a indiqué l’amiral.

Selon lui, Moscou voit une menace dans l’expansion de l’Otan vers l’est et aspire à empêcher les Etats-Unis et leurs alliés d’agir dans les régions des anciennes républiques de l’Union soviétique.
Suite à l’évolution des sous-marins russes, les Etats-Unis et leurs alliés à l’Otan lancent un nouveau programme d’exercices anti-sous-marins et déploient de nouveaux armements, dont des avions de lutte anti-sous-marine P-8 Poseidon, a ajouté le militaire.

Actuellement, l’Otan dispose de 53 sous-marins, mais comme un certain nombre d’entre eux sont devenus obsolètes et vu les coupes budgétaires, ils seront au nombre de 41 d’ici 2020. A signaler que les Etats-Unis lanceront le 17 avril (aujourd’hui) les essais d’un navire sans pilote baptisé ACTUV et « destiné à chasser les sous-marins ennemis », rapporte le site Gizmodo. Les tests dureront 18 mois.

L’ACTUV n’est pas doté d’armements, mais peut accomplir des missions de reconnaissance d’une durée allant de 60 à 90 jours. L’exploitation de ce petit navire (140 tonnes, 40 m de long) coûte entre 15.000 et 20.000 dollars par jour (entre 13.300 et 17.700 euros par jour).

D’ailleurs, l’ACTUV est moins performant que les robots sous-marins dont les travaux de conception devraient aboutir en 2016. Equipés d’armes et largués par un sous-marin, ces submersibles sans pilote pourront donner l’illusion de la présence d’un vrai sous-marin voire attaquer un ennemi. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email