-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Les Oulémas du Sahel: “la priorité à la lutte contre l’extrémisme”

Les Oulémas du Sahel: “la priorité à la lutte contre l’extrémisme”

Lutter contre l’extrémisme et renforcer le rôle de la Ligue des Oulémas, prêcheurs et imams du Sahel (LOPIS) dans les pays du Sahel ainsi que son ouverture aux différentes organisations activant dans ce domaine, sont les objectifs des nouveaux dirigeants de l’organisation, a indiqué hier à Ouagadougou, son Secrétaire général, l’Algérien Lakhmissi Bezzaz.

Lors du 12è atelier de LOPIS, organisé autour du thème «remédier à l’extrémisme et acceptation de l’autre», le représentant de l’Algérie, fraichement élu SG de LOPIS, M. Bezzaz a assuré que «le dialogue est une question liée à la Chariâa, partant du Saint-Coran qui a enseigné à l’Humanité les différents procédés du dialogue au fil du temps et également de la noble tradition prophétique».

Le SG, a insisté sur l’importance du dialogue et de la diffusion de la culture de la différence en vue d’accepter l’autre, car, «le rejet de l’autre, qu’il soit de la même religion ou d’une autre, a semé la discorde et a provoqué l’émergence de très grands problèmes dans l’Histoire de la oumma ».

M. Bezzaz, qui a mis en exergue l’expérience algérienne dans la matière, a affirmé que le dialogue national à la fin des années 90 a été primordial pour mettre terme à une décennie de terreur et a conduit à l’établissement de la paix et de la stabilité en Algérie.

De son côté, le représentant du Centre africain d’études et de recherches sur le terrorisme (CAERT), Dahmani Amer, a mis en garde contre l’exploitation des réseaux sociaux et moyens de communication modernes, par des groupes terroristes et des organisations extrémistes, pour endoctriner des jeunes de tous pays et les enrôler dans des groupes armés parfois vers des destinations improbables à des milliers de kilomètres de leur pays d’origine.

« Les organisations terroristes recrutent sur les réseaux sociaux, c’est pourquoi le cyber-terrorisme et le cyber-extrémisme doivent être contrés par des moyens électroniques, médiatiques et éducatifs à travers la diffusion des valeurs de tolérance et de coexistence pacifique », a-t-il affirmé.

Lors du débat, les participants ont relevé la grande différence entre les textes religieux et la pratique des musulmans dans leur comportement et leurs rapports aux autres, appelant à la consécration effective des préceptes de l’Islam en inculquant aux jeunes générations les valeurs de tolérance et en sensibilisant les peuples islamiques aux risques que présente la division pour la stabilité des Etats et la cohésion des peuples.

Il convient de signaler que  le tchadien cheikh Abkar Oualar Madou a été élu président de la Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams du Sahel pour un mandat de trois ans et l’inspecteur général au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, Lakhmissi Bezzaz, a été plébiscité secrétaire général pour le même mandat.

M. Lakhmissi Bezzaz occupe le poste d’inspecteur général au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs depuis 2014. Il a occupé plusieurs postes au sein du ministère depuis 1997 et était directeur des affaires religieuses dans plusieurs wilayas.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email