Réunion de l’OPEP+ : Vers une nouvelle baisse de la production – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Réunion de l’OPEP+ : Vers une nouvelle baisse de la production

Réunion de l’OPEP+ : Vers une nouvelle baisse de la production

Affecté par des perspectives économiques mondiales toujours sombres et préoccupé par l’affaiblissement de la demande, le prix du pétrole est loin des sommets enregistrés les mois passés.  Les cours enregistrent un recul. C’est dans une conjoncture de baisse des prix que les membres de l’OPEP+ vont se réunir cette semaine en présentiel à Vienne. Une nouvelle baisse de la production est en perspective, après celle décidée le mois de septembre.

Les cours du pétrole ont reculé vendredi. Le prix du baril du Brent de la mer du nord pour livraison en novembre a perdu 0,59% pour clôturer à 87,96 dollars. Le baril West Texas Intermediate (WTI) a cédé à 2,14% à 79,49 dollars.

Des experts qui prédisent une poursuite de la baisse des prix du pétrole, notamment en raison des opérations de maintenances des raffineries américaines, estiment que c’est pour la première fois depuis les premiers jours de la pandémie, il y a deux ans et demi, que l’or noir enregistre un repli sur un trimestre. « Ces trois mois minés par la morosité et la sinistrose annonçaient des baisses sévères », selon un expert du cabinet Oanda.

Le marché s’attend donc à ce que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés annoncent une baisse de production à l’issue de sa réunion, prévue pour ce mercredi à Vienne en présentiel, une première depuis le mois de mars 2020, en raison de la pandémie du coronavirus.

C’est une baisse de 500.000 à un million de barils par jour qui sera décidée par le cartel, selon les prévisions des experts. « Une réduction significative paraît probable, la question étant de savoir si elle sera assez importante pour compenser la baisse de la demande causée par le retournement de cycle économique en cours », a prévenu un analyste.

Néanmoins, beaucoup d’analystes voient le marché se redresser d’ici un mois, à mesure que l’hémisphère nord entrera dans la saison froide, avec la guerre en Ukraine et les sanctions contre la Russie comme autre élément de soutien.

Rappelons que le mois passé et face aux craintes de récession, l’OPEP+ a décidé le 5 septembre passé, à l’occasion de la 32ème réunion ministérielle, de baisser le niveau de production globale de pétrole de l’alliance de 100.000 barils par jour pour le mois d’octobre. Cela après une année d’une augmentation prudente de la production. En effet, depuis le mois d’août 2021, l’OPEP+ a adopté une politique prudente de production pour maintenir le niveau des prix, qui ont connu une baisse sans précédents en raison de la crise sanitaire et ses répercussions sur l’économie mondiale et par ricochet sur la demande en énergie.  

La production de l’OPEP+ a augmenté de 400 000 baril par jour avant d’atteindre 432 000 baril par jour, puis 648 000 baril par jour, avant que les pays producteurs de pétrole et leurs alliés ont décidé de baisser la production de 100 000 baril par jour.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email