-- -- -- / -- -- --
Energies

L’OPEP+ ouvre les vannes  : L’Algérie augmente sa production pétrolière 

L’OPEP+ ouvre les vannes  : L’Algérie augmente sa production pétrolière 

L’OPEP+ relève sa production. C’est la hausse de production de pétrole la plus importante décidée par l’OPEP+ depuis l’adoption, au mois d’août 2021, de la politique prudente de production.

En réunion jeudi, à l’occasion de leur réunion périodique, les membres de l’OPEP et leurs alliés ont décidé d’augmenter leur production de juillet de 648 000 barils/jour alors qu’elle a été fixée à 432 000barils/ jour le mois dernier. L’Algérie, quant à elle, augmentera sa production de 17 000 barils par jour en juillet pour atteindre 1,039 million de barils/jour. 

La décision était très attendue par les grands consommateurs de l’or noir, notamment depuis l’envolée des cours provoquée par la crise russo-ukrainienne. L’ouverture des vannes tant réclamée et attendue par ces derniers devrait avoir un impact sur les prix du brut. Car, théoriquement, l’offre va augmenter, donc la pression de la demande devrait reculer et les prix baisser.

Le marché n’a pas pour autant réagi à cette annonce, bien que les prix aient légèrement baissé après la décision de l’OPEP et ses alliés. Les prix ont maintenu leur niveau. Le baril du Brent de la Mer du Nord pour livraison en août est monté de 1,13% à 117,61 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en juillet a gagné 1,39% atteignant 116,86 dollars. 

A travers cette décision, l’OPEP+ a convenu de mettre fin à leur réduction de la production, décidée en été 2021 pour faire face à la baisse de la demande engendrée par la crise sanitaire du coronavirus. Cette augmentation de la production de pétrole coïncide également avec l’embargo européen sur le pétrole russe. Mais saura-t-elle atténuer les effets de cette décision européenne ? Pour Jeffrey Halley, analyste pour Oanda, «l’augmentation de production de 648 000 barils par jour au cours des deux prochains mois n’atténuera pas, de manière significative, la pénurie de pétrole russe sanctionné».    

Cette accélération de la production de l’OPEP+ «est partiellement une bonne nouvelle car c’est moins que ce que le marché espérait», alors qu’avec ce volume, l’OPEP+ est loin de compenser le manque de brut venant de Russie, de Libye et d’Angola, selon les affirmations de Andy Lipow de Lipow Oil Associates. Le marché doute aussi, a-t-il expliqué, de la capacité des membres de l’OPEP+ à honorer ces nouveaux engagements alors qu’ils ont déjà des difficultés à produire davantage. 

Pour ce qui est de l’Algérie, la production pétrolière augmentera à 1,039 million de barils/jour au mois de juillet. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, affirmant que cette hausse intervient conformément à la décision prise par les participants à la 29e réunion ministérielle de l’OPEP+, tenue jeudi par visioconférence. «Pour l’Algérie, cette décision correspond à une augmentation de la production de 17 000 barils/jour en juillet, ce qui nous permettra d’atteindre un niveau de production de 1,039 Mbj en juillet», a-t-il précisé, annonçant la tenue de la prochaine réunion de l’OPEP+ le 30 juin courant.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email