-- -- -- / -- -- --
Energies

L’OPEP+ maintient les quotas: Incertitudes sur la demande mondiale

L’OPEP+ maintient les quotas: Incertitudes sur la demande mondiale

De nombreux experts, les incertitudes sont fortes quant à une reprise de la demande mondiale en brut. Avec la terrible crise sanitaire qui s’abat sur l’Inde, troisième gros consommateur de pétrole au monde, la demande va encore stagner, d’autant que dans le continent européen ou au Brésil, c’est presque la même situation, mais avec moins d’effet. La paralysie ou le ralentissement de l’économie mondiale est toujours d’actualité, en attendant une accélération de la campagne de vaccination dans ces pays et une meilleure compréhension des nouveaux variants qui font peur.

C’est ce constat qui a poussé l’OPEP+ à maintenir les niveaux d’ajustement de la production fixés début avril. Dans le communiqué final de la réunion ministérielle de l’OPEP et ses alliés du non-OPEP, tenue en visioconférence mardi dernier, il est fait état de la poursuite de la concrétisation de la décision du 1er avril, qui stipule une augmentation graduelle du niveau de production de 350.000 barils par jour en mai, puis autant en juin prochain pour arriver à 450.000 barils par jour en juillet.
Lors de cette réunion, coprésidée par le ministre de l’Energie saoudien, le prince Abdul Aziz ben Salman, et le vice-Premier ministre de la Russie, Alexander Novak, les membres de l’Opep+ ont fait observer que les cas de la Covid-19 sont en augmentation dans un certain nombre de pays, malgré les campagnes de vaccination en cours, et que la résurgence pourrait entraver la reprise de la demande économique et pétrolière. Le communiqué souligne que tous “les pays participants doivent restés vigilant et flexibles compte tenu des conditions de marché incertaines”.
Par ailleurs, les pays membres de l’Opep+ ont fait état à cette occasion de la poursuite de la reprise de l’économie mondiale, soutenue par des niveaux sans précédent de soutien monétaire et budgétaire, tout en notant que la reprise devrait s’accélérer au second semestre.

Le communiqué final a évoqué aussi les niveaux des stocks commerciaux des pays de l’OCDE, en soulignant qu’ils avaient augmenté de 14,4 millions de barils (MB) en mars 2021.

Lors de leur 16ème réunion ministérielle, les pays de l’Opep+ ont examiné également le rapport mensuel préparé par le Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC), ainsi que les données sur la production de pétrole brut pour le mois de mars 2021. Il ressort que le taux de conforùité globale aux ajustements de production était de 115% en mars dernier, ce qui renforce la tendance à une forte conformité des niveaux de réduction.
En outre, des pays participants à la Déclaration de coopération se sont engagés à se conformer pleinement et à compenser les déficits d’ajustement antérieurs, et ce, avant la fin de septembre prochain.

A ce propos, la 16ème réunion a souligné “l’importance d’accélérer sans délai les efforts de rééquilibrage du marché”.

Les membres de l’Opep+ ont noté “avec gratitude” le rajustement volontaire supplémentaire significatif de l’offre de 1 mb/j effectué par l’Arabie saoudite en avril 2021 et un retour “progressif” de ses volumes en mai, juin et juillet 2021.

Il a été convenu également par les pays membres de l’Opep+ de tenir la 30ème réunion du JMMC ainsi que la 17ème réunion ministérielle le 1er juin prochain.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email