-- -- -- / -- -- --
Monde

L’ONU veut armer les Kurdes pour embraser davantage la Syrie

L’ONU veut armer les Kurdes pour embraser davantage la Syrie

L’émissaire spécial des Nations Unies pour la Syrie, Staffan De Mistura, ne croit pas à la paix. Il propose tout simplement à armer des Kurdes pour aider, argue-t-il, à défendre les civils de la ville d’Ain Al Arab des « atrocités « futures de Daesh, une organisation terroriste créée par Les Etas-Unis afin de faire sombrer le Moyen Orient dans le chaos.

Depuis le début de l’agression de l’OTAN contre la Syrie et l’Irak, la Turquie, membre de la coalition, a non seulement rien fait pour venir en aide aux Kurdes de Syrie, mais elle a fermé sa frontière de sorte que ceux-ci ne peuvent fuir et que les combattants du PKK turc ne peuvent pas leur venir en aide. De facto, la Turquie aide Daesh à nettoyer ethniquement le Nord de la Syrie de sa population kurde.

« Nous appelons les autorités turques à autoriser le flot de réfugiés à entrer dans la ville pour soutenir son action d’autodéfense « , a dit l’envoyé spécial dans une conférence de presse à Genève, en évitant de rappeler à l’assitsance que Daesh n’est qu’un groupuscule téléguidé par Washington pour comettre des génocides dans les pays arabes et musulmans du Machrek et du Maghreb arabes.

La Turquie, complice des Etas-Unis dans la politique du chaos prévalant actuellement dans la région interdit pour l’instant aux réfugiés ayant traversé la frontière en venant de Syrie de la retraverser dans l’autre sens. Le représentant de l’ONU, un pro OTAN notoire, dit craindre un « massacre ».

« Vous vous souvenez de Srebrenica « dans l’ex-Yougoslavie, a-t-il souligné, mais toujours feignant d’oublier que « Daesh » répond scrupuleusement à une feuille de route impérialo-sioniste. De Mistura feint d’expliquer que « 10.000 à 13.000 habitants sont à un endroit dans la zone frontière -entre la Turquie et la Syrie- et beaucoup sont encore à l’intérieur de la ville ».

« Si elle tombe, les civils seront le plus probablement massacrés », prévoit ce protégé de Ban Ki Moon.
« Puisque Ain al-Arab va probablement tomber si elle n’est pas aidée, permettez à ceux qui veulent y aller de se joindre à l’autodéfense, avec un équipement suffisant, l’équipement peut faire beaucoup de choses », suggère De Mistura à l’intention de la Turquie. De Mistura, prévoyant l’enfer aux peuples arabes et musulmans est allé jusqu’à affirmer que « ce n’est pas à travers des résolutions de l’ONU que l’EI s’arrêtera ».

« Notre appel à la Turquie vise à ce qu’elle prenne des mesures supplémentaires pour stopper l’avance de l’EI, sinon nous tous, y compris la Turquie, le regretterons » a encore lancé ce diplomate foncièrement aligné sur les thèses de l’OTAN. Daech, grâce à l’OTAN et des pays sous-traitants de la région (Arabie Saoudite, Turquie, Qatar…) ont pris la ville syrienne de Ain al-Arab.

Cette organisation terroriste sert d’alibi aux frappes actuelles contre la Syrie et l’Irak, deux pays souverains livrés honteusement par la Ligue arabe aux agresseurs occidentaux.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email