-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ONU finalise le Pacte mondial pour les migration

L’ONU finalise le Pacte mondial pour les migration

Le texte d’un pacte mondial pour des migrations sécurisées, ordonnées et régulières, et l’une des questions les plus controversées de l’heure a été finalisé ce vendredi par les pays membres de l’Organisation des Nations unies (ONU). Un texte censé couvrir, selon ses artisans, toutes les dimensions des migrations internationales à travers une approche globale et exhaustive.

Le vice-secrétaire général de l’ONU, Amina Mohmmed, a déclaré que ce pacte démontre le potentiel du multilatéralisme. Et ce de par sa capacité de réunir plusieurs gouvernements sous les auspices onusiens autour des questions « assez épineuses », exigeant ainsi une collaboration mondiale, indique le porte-parole de l’ONU.

Celui-ci, lors d’une conférence de presse, a indiqué aussi que la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour les migrations internationales, Louise Arbour, avait souligné que « la mobilité humaine sera de notre côté, comme elle l’a toujours été ».

« Nous ne pouvons autoriser ses aspects d’exploitation chaotiques et dangereux à s’imposer comme normaux », estime-t-elle. Ajoutant que la mise en œuvre de ce pacte apportera sécurité, ordre et progrès économique au bénéfice de chacun.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné que les migrants étaient un moteur de croissance remarquable. Car, explique-t-il, ils représentent un total de 250 millions de personne, soit 3% de la population mondiale, mais une contribution au produit intérieur brut mondial de 10%.

Le SG de l’ONU a déclaré, lors d’une conférence de presse, qu’il considérait les migrations comme « un phénomène mondial positif », ajoutant qu’il s’impose comme une réalité inévitable nécessitant une organisation impliquant tous les Etats concernés.

Les pays membres de l’ONU ont participé ces derniers jours au sixième et dernier round de négociations sur ce pacte. Le texte parachevé est prévu pour être adopté lors d’une conférence intergouvernementale au Maroc les 10 et 11 décembre prochain.

Ce pacte de 25 pages est le premier accord intergouvernemental à couvrir un large éventail d’aspects des migrations internationales de manière complète et globale. Il comprendra, entre autres, les facteurs qui poussent les populations à se déplacer, les voies légales de migration, la lutte contre le trafic et la contrebande, ainsi que la mobilisation des bénéfices économiques de la migration et le retour des migrants.

Les Nations unies ont adopté, rappelons-le, la « Déclaration de New York » le 19 septembre 2016, pour les réfugiés et les migrants, au titre de laquelle l’Assemblée générale a décidé de développer le pacte en question, dont le processus de mise en place a débuté en avril 2017.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email