-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ONEC au centre d’un scandale financier

L’ONEC au centre d’un scandale financier

L’Office national des examens et concours (ONEC) connaît, à quelques semaines du baccalauréat, une importante affaire de détournement de deniers public dans laquelle 29 personnes sont mises en cause.

A quelques semaines seulement du début des épreuves du baccalauréat, le secteur de l’éducation nationale est au centre d’une vaste affaire de détournement de deniers publics.

En effet, les gendarmes de la section de recherches du Groupement d’Alger ont procédé à l’arrestation de 29 personnes, dont des fonctionnaires de l’Office national des examens et concours (ONEC), des fonctionnaires de plusieurs bureaux d’Algérie Poste à Alger, d’un comptable du Trésor public et d’autres accusés.

Ces derniers sont accusés dans une affaire de détournements de sommes d’argent qui devaient renflouer les caisses de l’ONEC.

Les mêmes personnes sont également accusées de « trafic de documents officiels avec une complicité à tous les niveaux ».

Parmi les mis en causes, trois frères fonctionnaires à l’Office national des examens et concours (ONEC), accusés de « détournement et de dilapidation de deniers publics, d’abus d’autorité, de falsification de documents officiels et de complicité, commis au préjudice de l’ONEC », selon une enquête menée par la section de recherches d’Alger de la Gendarmerie nationale. Ils ont été présentés samedi dernier devant le tribunal d’Alger.

Les vingt-neuf accusés ont sévi entre 2013 et 2015. Durant toute cette période, « ils ont touché plusieurs pots-de-vin tout comme ils ont détourné d’importantes sommes d’argent appartenant à l’ONEC mais ils ont, aussi, combiné plusieurs listes des candidats aux examens et concours en utilisant de faux documents officiels », d’après l’enquête de la brigade de recherches d’Alger.

Selon notre source, les trois frères interpellés dans le cadre de cette affaire, les nommés F.T âgé de 36 ans, F.R âgé de 33 ans, sont des fonctionnaires à l’Office Nationale des Examens et Concours (ONEC) d’Alger, et F.D âgé de 31 ans, fonctionnaire au bureau de poste d’Aïn-Naâdja, le N.H âgé de 46 ans, comptable au Trésor public de la wilaya d’Alger et quatre autres employés audit bureau de poste, figurent parmi les principaux accusés dans cette affaire. Ils se sont constitués en véritable association de malfaiteurs en 2013, avant de passer à l’acte en détournant et dilapidant des deniers publics.

Profitant de leurs autorités, ils ont réussi à falsifier des documents officiels avec la complicité de plusieurs d’autres membres de la même bande.

Par leur acte, ils ont porté un sérieux préjudice à l’ONEC, mais également au Trésor public et même à la direction des chèques postaux d’Alger Est. Les trois frères et le nommé N.H ont été placés sous mandat de dépôt et les autres sous contrôle judiciaire. 

Toujours selon la même source, le démantèlement de ce réseau par les gendarmes enquêteurs d’Alger a été fait suite aux plaintes déposées par plusieurs victimes issues d’Alger-Centre, Bab El-Oued, Bologhine, El-Biar, Rouiba, Hussein Dey, Kouba et El-Harrach sur le détournement de sommes d’argent de leurs comptes CCP.

Les investigations menées par les gendarmes enquêteurs durant une période de deux mois ont fait ressortir que les deux frères cités en premier (fonctionnaires à l’ONEC), avec la connivence dudit trésorier, ont usé de pratiques illégales en falsifiant les listes du personnel engagé dans les différents examens et concours organisés par l’ONEC, où ils introduisaient les noms des autres mis en cause (complices), afin de détourner des sommes d’argent qui seront retirées par la suite par leur troisième frère à partir du bureau de poste via des comptes CCP des autres mis en cause interpellés. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email