-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’ombre du hirak

L’ombre du hirak

La satisfaction des revendications du mouvement de contestation du 22 février 2019, toujours en cours, semble tarauder l’esprit des cinq candidats en lice pour la présidentielle. Ils se forcent visiblement à faire montre de leur engagement afin d’être à la hauteur des attentes du peuple et de conquérir sa confiance perdue depuis belle lurette.

C’est du moins ce qui se dégage des interventions des cinq postulants au rendez-vous du 12 décembre, lors d’un débat télévisé organisé avant-hier soir par l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie) au Centre international des conférences (CIC d’Alger).

Un débat où leurs visions, presque similaires, ont été présentées sur la prise en charge des revendications populaires d’ordre politique ou encore social.

De même, les démarches exposées consistent en des conceptions théoriques et des généralités dépourvues de pertinence et de précision, qu’on devrait adapter à la réalité du terrain de chaque secteur et les rendre ainsi réalisables.

Ali Benflis, président de Talaie El Hourryet, a indiqué que sa participation à la présidentielle était « au service du peuple », assurant qu’il « assume les aspirations du peuple algérien » au changement et à la satisfaction des revendications soulevées par le hirak du 22 février.

Il s’engage aussi, en cas de victoire, à réaliser son programme « dans sa totalité », en se basant essentiellement sur « la consolidation du front intérieur », mais sans apporter des précisions sur ce qu’il entend par « front intérieur ».

Par ailleurs, le candidat du parti RND, Azzedine Mihoubi, a affirmé que son programme « prévoit plusieurs réponses » aux revendications populaires, s’engageant dans ce sillage à les mettre en œuvre s’il est élu président de la République.

Il promet, entre autres, de faire du 22 févier « une journée de la souveraineté populaire » et de préserver « le caractère pacifique de ce hirak », faisant sienne la politique du dialogue et un socle indispensable pour édifier une République d’institutions et une Algérie réconciliée avec « elle-même » et fraternelle.

Abdelkader Bengrina du Mouvement Al Bina s’est félicité, quant à lui, des réalisations du hirak populaire au niveau politique, disant que le peuple « a donné une leçon au pouvoir et fait échouer le 5ème mandat que voulait briguer, coûte que coûte, le président déchu Abdelaziz Bouteflika.

Ajoutant que ce mouvement populaire a permis de « concrétiser plusieurs revendications », il s’engage à satisfaire « le reste ». Il a promis également, s’il est élu président de la République, d’ouvrir un dialogue global avec les opposants à cette élection afin de tenter d’accéder à leurs doléances et de gagner leur adhésion à son projet politique.

Préférant le qualificatif « révolution » pour désigner le mouvement de contestation, le candidat Abdelaziz Belaïd a mis l’accent sur « la nécessité d’adopter de nouvelles méthodes avec de nouvelles mentalités pour aller vers une nouvelle République ». « Le scrutin du 12 décembre est ‘’un nouveau départ pour l’Algérie’’ pour l’édification d’une République basée sur le principe de l’Etat de droit, d’institutions et de libertés », a estimé le président du Front Moustakbel, soulignant qu’il était « grand temps de remettre le flambeau à la génération de l’indépendance ».

Pour sa part, le candidat Abdelmadjid Tebboune s’est engagé à être « fidèle aux revendications du hirak », le qualifiant de « bénédiction » car « il a fait éviter à l’Algérie des catastrophes avérées ».

Saluant dans la foulée le rôle pivot de l’Armée nationale populaire (ANP) dans l’accompagnement du « hirak ». Somme toute, cette confrontation « historique », annoncée en grand pompe à quelques jours du scrutin du 12/12, n’a fait que reproduire « le discours populiste » des candidats qu’ils n’ont pas cessé de ressasser durant trois semaines, sans s’ingénier, au demeurant, à bien « emballer » leur offre politique à même de la rendre plus au moins attractive et convaincante auprès de l’opinion publique.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email