Loi syndicale : Le meeting des syndicats autonomes annulé – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Loi syndicale : Le meeting des syndicats autonomes annulé

Loi syndicale : Le meeting des syndicats autonomes annulé

Le meeting populaire auquel ont appelé la trentaine de syndicats algériens autonomes a été annulé faute d’autorisation de la wilaya. Ce rassemblement prévu, ce mardi, à la salle Ali Maâchi, au niveau de la Safex, sera finalement remplacé par la tenue d’une conférence au siège de l’union nationale du personnel de l’éducation et de la formation, à Alger.

Au cours de cette rencontre, la trentaine de syndicats ont exprimé leur indignation par rapport au refus d’exercer un des droits protégés par la loi à savoir le droit au rassemblement. Dans son allocution, Sadek Dziri, président de l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (UNPEF) a précisé que « même si les parlementaires vont voter oui pour l’adoption du projet de loi relatif à la loi syndicale, nous aujourd’hui, nous votons non, pour un projet qui est considéré comme étant dangereux pour les libertés syndicales », expliquant que « cette loi est censée protéger les travailleurs, pas l’étouffer »

Il a ajouté que « les libertés syndicales sont l’oxygène que les syndicalistes respirent au quotidien »

Sadek Dziri a noté que « quelques articles dans la constitution de 2020, approuvent le droit à l’exercice syndical et le droit de grève, alors comment transgresser ces derniers en plus de la convention internationale 87 dont l’Algérie est signataire, depuis l’indépendance ».    

Dans sa déclaration au Jeune Indépendant, le secrétaire général du Syndicat autonome des travailleurs de l´éducation et de la formation (SATEF), Boualem Amoura a fait savoir que les syndicats n’ont rien à attendre des députés, dont « certains n’ont même pas lu les deux projets de loi ». « Nous avons suivi les débats dans un hémicycle vide, ce qui est très grave » a-t-il indiqué.

Même si cette situation était attendue, le SG du Satef a souligné « qu’en tant que syndicats nous n’allons pas baisser les bras, le combat continue. Ce projet va par la suite passer au niveau du Sénat et nous allons profiter de cette période pour mobiliser encore plus, nos militants et adhérents».  Et d’enchainer : « une fois le projet est adopté, nous allons saisir officiellement le bureau international du travail (BIT), dont l’Algérie est signataire des conventions 87 89 relatif à l’activité syndicale et au droit de grève ».

 Dans le même sillage, il a précisé que « cette loi qui va être adopté sans l’approbation des syndicats autonomes est «  anti- constitutionnelle, elle est en parfaite contradiction avec l’article 34 de la constitution algérienne qui parle des libertés individuelles qui ne peut pas être touchées sous aucun motif que ce soit » Et d’ajouter : « Il est contre la convention 87 du BIT notamment les 3 et 4 articles dont parlait le ministre du travail. Il y a une ingérence flagrante dans les affaires internes des syndicats, quand on limite le nombre de mandat et la durée de celui-ci, ils veulent vider la scène syndicale ».

Boudiba Messaoud coordinateur nationale du conseil national autonome du personnel enseignant du secteur Temaire de l’éducation (CNAPEST), a fait savoir que les syndicats refusent catégoriquement les deux projets de loi  qui « viennent verrouiller et entraver  les libertés syndicales ». Le syndicaliste a critiqué la politique du fait accompli.

Djamel Ghoul, président du Conseil autonome des imams et coordinateur nationale de la confédération des syndicats algériens (CSA) s’interroge sur le pourquoi du  refus de laisser les syndicalistes s’exprimer dans une salle, alors qu’ils ont suivi les démarches règlementaires pour obtenir une autorisation de se rassembler, comme la loi l’exige. Il s’interroge également sur le sort des travailleurs une fois le projet de loi est adopté.

Pour rappel, le projet de loi relatif à l’exercice syndical sera adopté aujourd’hui au niveau de l’APN. La majorité des amendements proposés par les députés ont été rejetés par la commission spécialisée.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email