Loi relative aux forêts et aux richesses forestières : Une révision impérative, selon Touahria   – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Loi relative aux forêts et aux richesses forestières : Une révision impérative, selon Touahria  

Loi relative aux forêts et aux richesses forestières : Une révision impérative, selon Touahria  

La loi relative aux forêts et aux richesses forestières sera prochainement étudiée par le Conseil des ministres. C’est ce qu’a annoncé ce lundi le directeur général des forêts, Djamel Touahria, précisant que cette révision est impérative étant donné qu’elle ne s’adapte plus aux nouvelles données.

Invité au forum de la Chaîne 1, radio nationale, le directeur général des forêts, Djamel Touahria, a indiqué que le bilan de l’opération de reboisement pour la saison 2022-2023 dépasse quatre millions de plants, depuis son lancement le 25 octobre dernier, à travers des programmes intersectoriels et de bénévolat avec les différentes associations et les intervenants dans l’opération de reboisement.

Il a, par ailleurs, expliqué que « cette opération a été précédée par de multiples campagnes de sensibilisation portant sur l’importance de la végétation et la valorisation dont disposent les forêts ».

S’agissant du domaine de la conservation, de l’aménagement et de la mise en valeur des forêts, M. Touahria a fait savoir que la révision de la loi relative aux forêts et aux richesses forestières, promulguée en 1984, est « impérative », étant donné qu’elle ne s’adapte pas aux nouvelles données.  

Dans le même sillage, le même responsable a déclaré : « Cette loi est composée de 164 articles. Elle a été débattue par tous les secteurs et a fait l’objet d’une riche discussion. Son objectif était d’ouvrir le domaine forestier à l’investissement notamment, en plus de l’enrichir avec des lois et des textes répressifs, dans le but de protéger le patrimoine forestier ».  

Pour ce qui est de la construction et de la réhabilitation du barrage vert, le DG des forêts a précisé que « le gouvernement algérien, conformément aux ordres du président de la République, ont élaboré un programme de réhabilitation du barrage vert, qui s’étend sur une distance de 1 500 km et a une largeur de 20 km, sur 13 wilayas et environ 158 communes avec divers dispositifs ».

Au sujet du programme encadré pour sa réhabilitation, il a ajouté : « Les forêts naturelles seront revitalisées et réhabilitées car elles constituent une zone pastorale par excellence, et des arbres forestiers, fourragers, fruitiers et de résistance seront plantés », soulignant que « ces végétaux choisis ont une grande valeur économique et profitent aux habitants des régions mitoyennes de ce barrage naturel ».

Evoquant le dispositif de prévention des incendies, installé l’année dernière, M. Touahria a expliqué que ce dispositif, dirigé par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, est constitué de nombreux acteurs de divers secteurs. Il commencera ses travaux à partir du 1er juin prochain.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email