-- -- -- / -- -- --
Monde

L’Occident préparerait un «scénario irakien» pour la Syrie

L’Occident préparerait un «scénario irakien» pour la Syrie

Selon un député du parlement syrien, l’Occident envisage d’appliquer en Syrie le scénario employé lors de l’invasion de l’Irak en 2003.

L’Occident instrumentalise le dossier des armes chimiques afin de s’ingérer dans les affaires intérieures des pays arabes, estime le député du parlement syrien Amar el-Assad dans un entretien accordé à Sputnik.

« L’histoire actuelle autour des armes chimiques en Syrie reprend précisément le scénario de l’année 2003, lorsque les États-Unis ont utilisé le même prétexte pour envahir l’Irak et renverser le gouvernement de Saddam Hussein », a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

Selon lui, les pays occidentaux sont pris au dépourvu par les réussites de l’armée syrienne et ses alliés. Dans le même temps, leurs dirigeants adoptent des décisions concernant la Syrie « sur la base de films et de rapports fabriqués de toutes pièces », a indiqué M.Assad.

« Ces activités visent à modifier l’opinion de la communauté internationale à l’égard du gouvernement syrien qui a récemment remporté plusieurs victoires importantes sur le champ de bataille aux côtés de ses alliés », affirme le parlementaire. 

Par ailleurs, selon le vice-chef de la diplomatie syrienne, les menaces US de nouvelles frappes contre « les forces fidèles au gouvernement de Damas sont absolument infondées ». Washington profère des menaces de nouvelles frappes contre la base aérienne syrienne de Shayrat sans aucun fondement, a déclaré le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal Meqdad. 

« L’agression américaine, dont les frappes contre la base de Shayrat, est dénuée de tout fondement moral ou politique », a indiqué M. Meqdad lors d’un point de presse à Damas. Selon lui, les récentes avancées réalisées par l’armée syrienne dans l’est de la province d’Alep « seront inscrites dans l’histoire de la Syrie en tant que début de la fin de la terreur et de l’ingérence étrangère ».

Dans la nuit du 6 au 7 avril, 59 missiles de croisière Tomahawk ont été tirés depuis deux navires américains en Méditerranée sur la base aérienne syrienne de Shayrat, près de Homs, en réaction à une dispersion chimique à Khan Cheikhoun attribuée par Washington aux forces fidèles à Bachar el-Assad.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email