-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Islam ou la valeur suprême du juste milieu

L’Islam ou la valeur  suprême du juste milieu

Placée sous l’égide du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, la dix huitième édition de la semaine nationale du saint Coran s’est achevée hier à Dar El Iman Sidi Abderahmane Athaalibi à Mohammedia, par la remise des prix aux lauréats du concours de la récitation du Coran.

Cette semaine a été marquée par des conférences d’éminents théologiens nationaux, suivies d’intenses débats et axées sur une valeur suprême du saint Coran et qui est le juste milieu.

Les semaines nationales du saint Coran sont chaque fois conçues sur un thème précis faisant rayonner les valeurs élevées prônées par le saint Coran.

Ainsi, les deux précédentes éditions se sont concentrés, la première sur les devoirs, les obligations et la jouissance de la vie et la vie et la seconde sur les valeurs du travail. Pour cette édition, c’est le juste milieu qui a été choisi », a souligné Aïssa Megari, sous-directeur des programmes et du perfectionnement de la formation continue des imams.

Il ajoute, » Parallèlement aux conférences, un concours a lieu sélectionnant les meilleurs récitants du Coran sur deux niveaux, la première enfance et les jeunes de moins de trente ans. Les participants au concours sont jugés sur leurs performances dans la récitation, la mémorisation et l’interprétation.

Les lauréats participeront au concours traditionnel international du mois de Ramadhan, regroupant pas moins de cinquante nations » Les conférences ont été données par de grands noms du culte musulman, venant de l’ensemble du territoire national et aussi des zaouïas.

L’accent a été mis particulièrement sur l’éducation, la source la plus sûre et la plus durable pour incruster définitivement chez les jeunes esprits une des valeurs parmi les plus nobles du saint Coran qui est le juste milieu. La modération doit être le principe essentiel guidant la vie dans tous ses aspects et manifestations.

« Nous étendons cette valeur au niveau universel en prenant comme exemple le livre de Hillary Clinton qui dit qu’il faudrait tout un village pour élever un enfant », précise Aïssa Megari. Dans son message à cette 18° édition de la semaine du saint Coran,le président Abelaziz Bouteflika a insisté sur le fait que la modération est la caractéristique singulière de notre sainte religion.

Avec les enseignements prodigués par la modération et le juste milieu jaillisent les efforts pour se prémunir, d’une part contre les excès, les abus et le fanatisme et d’autre part, contre tout manquement ou délaissement.

Le président Bouteflika souligne que l’Islam bannit le rigorisme dans la pratique de la foi, rejette l’extrêmisme et s’élève contre toute forme de durcissement dans l’observation de ses recommandations.

C’est une religion de justice, de clémence et de miséricorde qui tient compte des aptitudes des gens, de leur nature, voire de leur âge.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email