-- -- -- / -- -- --
Monde

L’Iran offre ses bases aux avions russes

L’Iran offre ses bases aux avions russes

Des bombardiers russes Tu-22M3 et Su-34, récemment déployés dans une base aérienne en Iran, ont frappé mardi plusieurs cibles de Daech en Syrie, a annoncé le ministère russe de la Défense.

« Le 16 août, des bombardiers à long rayon d’action Тu-22М3 et des bombardiers tactiques Su-34, ont décollé, armés, de l’aérodrome Hamedan en Iran.

Ils ont frappé des cibles des groupes terroristes ‘’Etat islamique’’ et Front Al-Nosra dans les régions d’Alep, Deir Ezzor et Idleb’, indique le communiqué du ministère russe de la Défense.

Selon le ministère, cinq importants dépôts d’armes, de munitions et de carburant, des camps d’entraînement appartenant aux terroristes dans les régions de Seraqib, d’al-Bab, d’Alep et de Deir Ezzor, trois centres de coordination des terroristes dans les régions de Jafra et de Deir Ezzor ainsi que de nombreux terroristes ont été anéantis lors de l’attaque. C’est la première fois que l’aviation russe utilise une base aérienne iranienne afin de frapper les positions de Daech en Syrie.

Auparavant, les bombardiers russes à long rayon d’action décollaient d’un aérodrome situé sur le territoire de la Russie, tandis que les bombardiers de première ligne décollaient de la base aérienne de Hmeimim, en Syrie. La Russie continue de soutenir les Peshmergas kurdes dans leur lutte contre Daech en Irak.

Il faut rappeler par ailleurs que fin juillet, la Russie a livré un grand lot de munitions aux détachements de Peshmergas kurdes pour la préparation de l’assaut de la ville de Mossoul, fief des terroristes de Daech en Irak, avait indiqué aux journalistes le chef de la représentation du Kurdistan irakien à Moscou Aso Talabani. « Il y a près de deux semaines, la Russie a envoyé un avion supplémentaire en Erbil.

Il transportait essentiellement des munitions pour les fusils d’assaut et les mitrailleuses Kalachnikov, près d’un million de munitions au total. Elles étaient destinées à préparer l’assaut de Mossoul », avait indiqué le diplomate. Selon lui, lors de la remise des munitions, la partie russe a assuré qu’il ne s’agissait pas « du dernier avion de soutien militaire aux Kurdes « . Le diplomate avait ajouté qu’il ne connaissait pas la date de la prochaine livraison et ne savait pas si elle comprendrait des canons anti-aériens ou d’autres armes plus sophistiquées.

L’information sur la livraison de munitions aux Peshmergas kurdes a été confirmée par le consul russe en Erbil Evgueni Argentsev qui a dit que la livraison avait obtenu le feu vert du gouvernement irakien. « Le 31 juillet, un lot de 940.000 munitions pour le fusil d’assaut et la mitrailleuse Kalachnikov est arrivé en Irak. La cargaison a d’abord été acheminée à Bagdad pour inspection et ensuite elle a été envoyée en Erbil « , a indiqué le diplomate russe.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email