-- -- -- / -- -- --
Monde

L’Iran décide de ne plus utiliser le dollar

L’Iran décide de ne plus utiliser le dollar

L’Iran n’utilise plus le dollar américain dans ses transactions avec d’autres pays, a annoncé samedi le vice-gouverneur de la Banque centrale (BC) du pays Gholamali Kamyab, cité par l’agence Tasnim.

« Dans ses échanges commerciaux avec l’étranger, l’Iran se sert désormais d’autres monnaies, notamment du yuan chinois, de l’euro, de la livre turque, du rouble russe et du won sud-coréen », a déclaré M. Kamyab. Et d’ajouter que Téhéran envisageait de conclure des accords monétaires bilatéraux avec plusieurs pays pour faciliter le commerce et les transactions économiques. « Des négociations sur la signature de tels accords débuteront sous peu », a précisé le vice-gouverneur de la BC iranienne.

En mars 2012, lors d’un sommet du Bric’s à New Delhi, Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud avaient décidé e ne plus le dollar dans les échanges entre eux. L’agence Xinhua avait rapporté que « les responsables des banques centrales du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud ont signé un accord-cadre sur les facilités de crédit entre les monnaies des cinq pays, et une convention multilatérale de confirmation des facilités de crédit au sein des BRICS ».

Les BRICS peuvent ainsi chacun utiliser leur propre monnaie dans le cadre des échanges commerciaux, des investissements bilatéraux et des activités de financement, ce qui pourrait à terme leur permettre de réduire leur dépendance par rapport au dollar américain, d’éviter les risques liés à la fluctuation des devises internationales et de réduire leurs frais commerciaux.

En outre, dans la Déclaration de Delhi adoptée par ce sommet, les cinq pays membres ont exprimé leur volonté d’étudier la faisabilité d’une banque de développement qui viserait à mettre les ressources des cinq pays en commun afin d’apporter un soutien financier aux projets d’infrastructure et de développement durable des BRICS, ainsi qu’à d’autres pays émergents ou en développement.

Les experts estiment que l’approfondissement de la coopération financière entre les BRICS contribuera à la construction d’un système globalement plus équilibré pour ce qui est du commerce mondial, des devises et des prix des produits, exerçant ainsi une influence profonde sur l’économie mondiale. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email