-- -- -- / -- -- --
Monde

L’Iran a testé un missile balistique

L’Iran a testé un missile balistique

L’Iran a testé son nouveau missile balistique Khorramshahr, d’une portée de 2.000 km, dévoilé tout récemment. Les militaires iraniens ont testé leur nouveau missile balistique Khorramshahr, d’une portée de 2.000 km, capable de porter plusieurs ogives, a annoncé la chaîne de télévision Press TV.

La vidéo du lancement a été diffusée par la Radio-Télévision de la République islamique d’Iran. La date et le lieu de l’essai n’ont pas été précisés. Le missile a été dévoilé vendredi lors d’un défilé militaire à Téhéran en présence du Président iranien Hassan Rohani et de hauts gradés de l’armée iranienne.

Le général iranien Amir Ali Hajizadeh a déclaré sur Press TV que le missile Khorramshahr était de plus petite taille par rapport aux analogues. Ces derniers temps, le ton ne cesse de monter entre les États-Unis et l’Iran. Washington a frappé Téhéran de nouvelles sanctions et envisage la sortie de l’accord sur le nucléaire iranien.

En réponse à l’« aventurisme » des Américains, le Parlement iranien a décidé d’allouer 520 millions de dollars à son programme balistique. Hassan Rohani avait précédemment annoncé l’intention de l’Iran d’accroître son potentiel balistique.

« L’Iran vise à utiliser ses missiles à des fins d’autodéfense et ne crée pas de missiles capables de transporter une ogive nucléaire », avait déclaré récemment le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

« Nous en avons besoin afin de nous assurer qu’un nouveau Saddam Hussein ne sorte pas de l’ombre pour nous frapper de nouveau », a-t-il déclaré. Selon le politologue iranien Hassan Beheshtipour, le programme balistique iranien entre dans le programme de défense, que la République islamique est en droit de développer.

« L’Iran a plus d’une fois déclaré haut et fort avoir droit à se défendre, et il n’en discutera avec personne. Il produit des missiles conventionnels de différentes portées exclusivement pour sa défense en cas d’attaque par l’ennemi.

Le programme balistique iranien n’est pas offensif, mais strictement défensif. Ce n’est pas un moyen d’agression, mais de dissuasion », a indiqué l’interlocuteur de Sputnik. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email