-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Intersyndicale maintient les rassemblements régionaux

L’Intersyndicale maintient les rassemblements régionaux

L’Intersyndicale autonome de la fonction publique continue d’afficher un niet catégorique à la nouvelle loi sur la retraite. Elle maintient son appel à quatre rassemblements régionaux, prévus samedi prochain pour dénoncer la détérioration du pouvoir d’achat des travailleurs et exiger le gel de la loi sur la retraite.

Après les mouvements de grève et les rassemblements de protestation qui n’ont pas eu l’écho escompté, les représentants des différentes syndicats formant l’Intersyndicale ont réaffirmé, hier lors d’une conférence de presse organisée à Alger, le maintien du mouvement de protestation prévu le 28 du mois en cours.

L’Intersyndicale, regroupant 14 syndicats de différents secteurs de la fonction publique (éducation, santé, formation professionnelle, administration publique et agriculture), a déjà lancé une pétition pour la collecte d’un million de signatures pour rejeter la réforme de la retraite.

Malgré l’appel au dialogue lancé par le ministre du Travail, cette formation syndicale refuse de faire marche arrière. Le but est d’exprimer la colère des travailleurs quant « à la détérioration du pouvoir d’achat accentuée par l’application des différentes taxes en vigueur depuis le début de l’année », ont indiqué les représentants des syndicats.

Les rassemblements, qui seront tenus à Oran, Blida, Batna et Ouargla samedi prochain, seront l’occasion de dire non à l’adoption de la nouvelle loi sur la retraite.

Pour rappel, l’Intersyndicale a lancé une pétition d’un million de signatures dans le but d’exiger le retrait de la nouvelle loi sur la retraite. Cette campagne adressée aux travailleurs algériens a été accompagnée d’un texte à signer en forme de requête demandant le retrait de la nouvelle loi sur la retraite.

Dans la requête en question, l’Intersyndicale a dénoncé l’atteinte à l’un des acquis des travailleurs, que sont la retraite anticipée et la retraite sans condition d’âge. « Les syndicats dénoncent leur exclusion de la tripartite et la fermeture des portes d’un dialogue sérieux », peut-on lire dans la requête de l’Intersyndicale.

« Cette campagne de signature qui circule dans le milieu du travail pour ramasser un million de signatures, sera remise au président de la République pour qu’il use de ses prérogatives en vue de procéder au gel de la nouvelle loi sur la retraite », a affirmé le porte-parole du Conseil des enseignants des lycées algériens. Selon lui, l’objectif assigné à cette campagne de signature est de démontrer que « cette loi est rejetée par les travailleurs ».

Les syndicats de la fonction publique prévoient aussi une autre réunion, le 4 février prochain, pour décider de la forme et de la date de leurs prochains mouvements de grève.

Des rassemblements nationaux seront également tenus prochainement, dont les dates seront fixées lors de cette réunion. Il convient de rappeler que la plate-forme de revendications de l’Intersyndicale de la fonction publique s’articule autour de l’annulation de la réforme des retraites et la participation du syndicat à la préparation de la nouvelle loi de travail. Ces formations syndicales exigent également la révision de la grille des salaires et l’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs algériens.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email