-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’Intersyndicale en réunion sur la retraite

L’Intersyndicale en réunion sur la retraite

Le nouveau plan d’action de l’Intersyndicale autonome de la fonction publique sera connu aujourd’hui, à l’issue d’une rencontre qui regroupera pas moins de 12 syndicats.

Malgré l’adoption de la réforme des retraites par l’APN après l’introduction d’un amendement prévoyant une période transitoire de deux années pour accorder le droit de bénéficier de la pension de retraite aux travailleurs ayant totalisé au moins 32 années de service effectif jusqu’à 2019, les syndicats autonomes des différents secteurs ne lâchent pas prise et ne comptent pas renoncer à leur mouvement de protestation. 

Le président de l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef), s’est dit déçu par cet amendement portant sur le report de deux ans de l’application du départ à la retraite sans condition d’âge, soit jusqu’à 2019. « Pour nous, cet amendement ne constitue pas la solution recherchée par les syndicats. Cette solution ne va en aucun cas régler les choses », a-t-il regretté.

« On s’attendait à ce que le président de la République retire ce projet de loi du Parlement et ouvre un débat profond pour essayer de trouver une véritable solution dans l’intérêt de la Caisse de retraite et pour préserver les acquis des travailleurs algériens », a déploré le président de l’Unpef contacté hier par téléphone. Ce syndicaliste a appelé le chef d’Etat à annuler ce projet.

Pour sa part, le porte-parole du Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a qualifié cette amendement de « non-évènement ». « Le CLA va se positionner dans la logique de continuer la lutte syndicale, avec plus de radicalité », a-t-il fait savoir, avant d’ajouter que l’Intersyndicale décidera aujourd’hui de la suite à donner à son mouvement de grève.

L’Intersyndicale a tenu à renouveler son attachement au dialogue et à la négociation avec les pouvoirs publics au sujet de tous les projets de loi qui intéressent le monde du travail, et ce en sa qualité de représentant légitime des travailleurs salariés. 

A rappeler que les 12 syndicats de la fonction publique restent attachés à leur plate-forme de revendications et ne comptent en aucun cas renoncer à leur action jusqu’à ce qu’une réponse favorable à leurs doléances.

Ces organisations syndicales exigent également la participation des partenaires sociaux à la préparation de la nouvelle loi de travail. Les syndicats autonomes réclament la révision de la grille des salaires et l’amélioration du pouvoir d’achat de tous les travailleurs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email