-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’intersyndicale de la fonction publique lance une grève générale mercredi

L’intersyndicale de la fonction publique lance une grève générale mercredi

Après les perturbations dans le secteur de la santé, et de celui de l’éducation nationale, la protestation reprend ses droits dans plusieurs secteurs de la fonction publique. En effet, plusieurs secteurs de la fonction publique seront de nouveau paralysés mercredi 14 février. 
Devant le constat de la non-prise en charge de leurs revendications, la coalition des quatorze syndicats de différents secteurs de la fonction publique (éducation, santé publique, formation professionnelle, administration publique, agriculture, les travailleurs de Sonelgaz et les postiers) maintient son appel à une grève d’une journée prévue mercredi. Une action qui sera appuyée par plusieurs rassemblements de protestation devant les siège des wilayas au niveau national.
Cette action de protestation est alimenté par « le silence de mort du gouvernement, qui selon eux, « continue de faire la sourde oreille à leurs revendications ». « Nous avons adressé des courriers au président de la République et au Premier ministre mais aucune réponse ne nous est parvenue à ce jour  », se désole le porte-parole du Conseil des lycées d’Algérie (CLA). En l’absence d’une réponse favorable à sa requête, la coalition a brandi la menace de radicaliser ses prochains mouvements de protestation. Pour ce faire, l’intersyndicale se réunira le 17 février prochain afin de tracer un nouveau plan d’action. 

« L’intersyndicale ne compte en aucun cas baisser les bras, et ce, jusqu’à satisfaction totale de ses revendications », a-t-il encore indiqué, avant d’ajouter que « la coalition usera de tous les moyens légaux pour faire valoir ses doléances ». Ces formations syndicales n’ont pas omis de dénoncer « les atteintes aux libertés syndicales. Les 14 syndicats de la fonction publique restent attachés à leurs « plate-formes de revendications ». Ces organisations syndicales luttent pour « exiger l’annulation de la réforme du système de retraite et la participation des partenaires sociaux à la préparation de la nouvelle loi du travail ». Les syndicats autonomes exigent également « la révision de la grille des salaires et l’amélioration du pouvoir d’achat de tous les travailleurs ». L’intersyndicale de la fonction publique a tenu à « féliciter tous les travailleurs et fonctionnaires pour leurs fortes participations actives précédentes et les invite à demeurer mobilisés pour faire réussir cette action de contestation afin de faire aboutir leurs revendications légitimes ».
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email