-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’industrie mécanique prend une place de choix

L’industrie mécanique prend une place de choix

La préférence de Peugeot pour le Maroc, après celle de Renault qui a fait grincer des dents en Algérie, n’est plus qu’un mauvais souvenir. En effet, la tendance semble s’inverser aujourd’hui mais au profit de l’Algérie.

La firme automobile allemande Volkswagen devrait bientôt construire une usine en Algérie. Le terrain a déjà été acheté dans la région de Relizane.

Une délégation du groupe allemand en visite en Algérie depuis quelques jours, où elle a rencontré le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesslem Bouchouareb et les responsables de Sovac, distributeur exclusif de la marque allemande en Algérie est venue confirmer l’information fuitée depuis quelques semaines.

Il faut dire que les discussions durent depuis une année. Cette prochaine usine nécessite un investissement de 170 millions d’euros. Elle devrait être dotée d’une capacité de production de 100 000 voitures par an à partir de 2022.

Les modèles concernés sont la Polo classique, la Skoda Octavia et le pick-up Amarok. Plus de 5 000 emplois directs et indirects seraient concernés. Mais pourquoi avoir choisi l’Algérie pour installer sa deuxième usine sur le continent (après celle qui existe déjà en Afrique du Sud) ? L’Algérie offre à l’inverse du Maroc des avantages fiscaux aux constructeurs automobiles. Renault et Peugeot en ont profité et Volkswagen compte bien en bénéficier aussi. 

Le groupe allemand est déjà présent en Algérie à travers son représentant la Sovac, entreprise chargée de l’importation et de la distribution depuis 1999. Le marché algérien est donc déjà familier de la marque, puisqu’elle compte plus de 80 concessionnaires sur tout le territoire. Elle a plus de succès qu’au Maroc, puisque, à en croire les chiffres relayés par Sovac ,reste deuxième derrière Renault Algérie.

A l’échelle du continent, le Maroc concentre 7 % des demandes, contre 16 % pour l’Algérie. Et la demande algérienne s’accroît beaucoup plus ,puisque entre 2005 et 2013, elle a gagné 7 points, contre seulement 1 point pour le Maroc. En termes de chiffres : 339 000 ventes de voitures neuves ont été enregistrées en 2014 en Algérie, contre 122 000 au Maroc pour la même année.

L’Algérie compte une usine Renault depuis un peu plus d’un an, implanté à l’ouest du pays avec une production annuelle de 70.000 véhicules mais attend l’installation prochaine de Peugeot. Le concessionnaire Sovac reste en deuxième position derrière Renault Algérie. Si, en 2015, les constructeurs français, Renault sont en tête et s’octroient les plus grandes parts du marché automobile, sur la durée, les marques du géant allemand grignotent du terrain.

L’Algérie est le deuxième marché automobile du continent et pourrait très bien en devenir le premier. L’industrie mécanique commence à s’étoffer au fur et à mesure. D’autres marques, à l’instar du sud-coréen Hyundai, s’apprêtent à leur tour de construire des voitures en Algérie.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email