L'industrie allemande continue sa chute depuis la guerre en Ukraine – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Monde

L’industrie allemande continue sa chute depuis la guerre en Ukraine

L’industrie allemande continue sa chute depuis la guerre en Ukraine
Le chancelier allemand Olaf Scholz et la maire de Berlin Franziska Giffey s'entretiennent avec des ingénieurs en mécanique lors d'une visite de l'usine de BMW à Berlin

La production industrielle en Allemagne a plongé en juillet pour le troisième mois consécutif, depuis la guerre en Ukraine et  sur fond de coûts élevés de l’énergie qui plombent depuis plusieurs mois la première économie européenne.

Elle a baissé de 0,8% sur un mois en données corrigées des variations saisonnières et de calendrier, après une baisse révisée de 1,4% en juin, a indiqué jeudi l’office de statistique (Destatis) dans un communiqué.

Le recul est beaucoup plus fort qu’attendu par les experts de l’outil d’analyse financière (Factset), qui tablaient sur une baisse de 0,3%.Sur un an la production industrielle recule de 2,1%.

Dans le détail, la production de biens d’équipement a chuté de 2,9%, celle de biens de consommations de 1,0% et les biens intermédiaires de 0,7%. L’industrie allemande, pilier de la première économie européenne, souffre
depuis plusieurs mois. Elle est plombée par une nette chute de la demande intérieure, en raison
de l’inflation qui reste à des niveaux élevés (6,1% sur un an en juillet), et par les hausses de taux menées tambour battant par la Banque centrale européenne (BCE).

Les prix de l’énergie restent en outre « relativement élevés » pour la branche et certaines activités les plus énergivores. Les branches les consommatrices d’énergie ont produit 11,4% de moins en juillet sur un an.

Les exportations, essentielles pour le secteur, sont moins dynamiques sur fond de ralentissement de la demande en produits allemands en Chine et aux Etats-Unis, deux marchés cruciaux pour le secteur. « Encore un chiffre qui souligne l’effondrement continu de la conjoncture, le troisième trimestre devrait connaître une chute du PIB », commente un analyste.

L’Allemagne qui a engagé d’énormes moyens financiers pour soutenir l’Ukraine dans la guerre contre la Russie, a connu une croissance nulle au deuxième trimestre 2023, après deux trimestres de chute de son PIB.

Pour 2023, les principaux instituts économiques allemands s’attendent à un recul du PIB en Allemagne, le FMI tablant de son côté sur (-0,3%). L’institut économique de (Kiel) a publié jeudi une estimation d’une baisse
de 0,5% du PIB en 2023.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email