-- -- -- / -- -- --
Culture

L’Imzad sous toile

L’Imzad sous toile

L’artiste peintre Lakhdar Aroui a exposé vingt-cinq œuvres à la maison de la culture Houari-Boumediene de Sétif, jusqu’à ce dimanche 25 janvier, sous le titre « Sauver l’imzad ».

L’exposition « Sauver l’imzad » de l’artiste peintre Lakhdar Aroui a agrémenté admirablement la galerie de la maison de la culture Houari-Boumediene de Sétif, depuis son vernissage, le lundi 19 janvier.

Une exposition riche en couleurs et en lumière. En choisissant ce slogan, l’artiste peintre a bien voulu rappeler l’importance de la préservation et la sauvegarde du patrimoine culturel en Algérie dont la richesse est inestimable.

L’imzad est cet instrument de musique monocorde traditionnel que fabriquent et pratiquent exclusivement les femmes touaregs dans le Sud d’Algérie et dans quelques pays limitrophes, le Mali et le Niger notamment. Cet instrument est classé récemment par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Cette préoccupation de l’artiste est visible dans les contenus de la plupart de ses œuvres. Vingt-cinq tableaux en peinture à l’huile, relevant du réalisme et de impressionnisme, sont exposés.
Le peintre y reproduit des scènes de vie puisés dans différentes régions d’Algérie. Nous voyons notamment des femmes et des hommes en habits traditionnels issus des quatre coins d’Algérie, avec la mise en valeur des us et coutumes et de certains repères identitaires.

Lakhdar Aroui offre au visiteur la possibilité de sillonner à travers les différentes facettes de la culture algérienne, targuie, chaouie, kabyle, staifie et autres symboles qui marquent la richesse de la diversité culturelle. N’étant pas en reste, des portraits de certaines figures du monde culturel dans la région de Sétif sont bien présentes dans cet espace artistique, à l’image de Kamel Ennay, le roi du mezoued (cornemuse) sétifien.
Depuis son ouverture, cette exposition n’a pas cessé d’attirer les visiteurs.

Ces derniers ne regrettent sans doute pas d’avoir fait le déplacement à la maison de la culture pour apprécier les œuvres de Aroui où les couleurs côtoient harmonieusement la lumière. L’artiste Lakhdar Aroui fait partie des sortants de l’institut de technologie et de l’éducation (ITE) de Sétif en 1984/1985. Il a exercé depuis comme professeur de dessin au CEM Ahmed Benmaiza, et ce, jusqu’au mois d’octobre 2013, date de sa mise à la retraite.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email