-- -- -- / -- -- --
Digital Space

l’impression 3D de pièces d’un seul tenant

l’impression 3D de pièces d’un seul tenant

Ford parie sur le rôle de l’impression 3D dans ses usines pour réaliser des pièces personnalisées qui vont directement équipé des véhicules. Et gagner en efficacité énergétique.


Ford Motor expérimente la fabrication de grandes pièces avec des imprimantes 3D pour réaliser des voitures. C’est l’imprimante Infinite Build 3D de Stratasys qui a été choisie pour ce faire.
À ce jour l’impression 3D a été largement utilisée pour fabriquer des pièces à la demande et des prototypes. Cependant l’expérience de Ford indique que cette technologie pourrait être employée plus largement dans la fabrication. Ford mentionne également que les pièces imprimées en 3D sont plus légères que les pièces classiques.

Elles permettent donc de gagner en efficacité énergétique.
Directement du logiciel de CAO à l’imprimante 3D
Pour Stratasys, l’initiative de Ford est un bon coup et pourrait lui donner plus de traction sur le marché de la fabrication de véhicule. Ford teste la fabrication additive avec Infinite Build Systems. Stratasys et d’autres sociétés d’impression 3D ont eu des résultats financiers volatils ces derniers trimestres alors que la fabrication additive ralentie à l’échelle mondiale. En outre, HP a déclaré faire désormais des bénéfices avec l’impression 3D pour la première fois au dernier trimestre.

Dans le cadre de ce test, Ford fournit des spécifications depuis son programme de CAO (Conception Assisté par Ordinateur) à l’imprimante 3D. Ensuite, une couche est imprimée un matériau à la fois pour créer un objet. Le système est réapprovisionné via un bras robotique afin de pouvoir fonctionner sans aide supplémentaire.
Jusqu’à présent, l’impression 3D n’ést pas assez rapide pour la fabrication de gros volumes. Mais elle peut avoir un rôle important pour fabriquer des pièces personnalisées ou à faible volume.

Google confirme l’arrivée d’un nouveau smartphone Pixel
Le patron de la branche terminaux mobiles de Google Rick Osterloh a confirmé qu’une deuxième génération de smartphone Pixel arriverait cette année. Le positionnement haut de gamme reste de mise.

Il y aura bien un nouveau smartphone Pixel cette année. L’information émane de Rick Osterloh qui est à la tête de la division terminaux grand public de Google. “Vous pouvez compter sur un successeur (au smartphone Pixel 2016, ndlr) cette année, même si je ne vous donnerai pas de date pour le moment”, a-t-il déclaré au site Android Pit. On peut supposer que si Google se conforme au rythme annuel adopté par l’industrie, ce nouveau Pixel pourrait arriver courant octobre, comme son prédécesseur.
Osterloh n’a livré aucun détail sur le profil technique de ce Pixel 2.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email