-- -- -- / -- -- --
Lifestyle Santé

L’importance des suppléments d’iode pendant la grossesse

L’importance des suppléments d’iode pendant la grossesse

Une étude récente menée en Suède à montré que les femmes enceintes ne consommaient pas assez d’aliments riches en iode pendant leur grossesse.

L’iode est un oligo-élément clé dans la production d’hormones provenant de la thyroïde essentielles au bon développement neurologique du bébé in-utero. C’est pourquoi les femmes enceintes et allaitantes ont besoin de deux fois plus d’iode nutritionnel que le reste de la population, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande une consommation quotidienne de 250 microgrammes (µg) de cet oligo-élément.

L’équipe de chercheurs a fait appel à 459 Suédoises enceintes, non-fumeuses, vivant dans deux régions différentes de Suède.
Aucune des participantes ne souffrant de problèmes de thyroïde ni de diabète. Les scientifiques ont suivi leurs taux d’iode au moyen de tests urinaires réalisés au cours de leur troisième trimestre de grossesse.

La concentration urinaire médiane d’iode était de 98 µg par jour, bien en deçà des recommandations de l’OMS, à en croire les résultats de cette étude publiée dans la revue Acta Obstetricia et Gynecologica Scandinavica. « Nos recherches révèlent une consommation insuffisante d’iode chez les Suédoises et soulignent un besoin d’interventions ciblées pour optimiser les apports en iode pendant la grossesse », commente l’auteur Dr Michaela Granfors de l’Université de l’Hôpital d’Uppsala, en Suède.

La Suède n’est pas le seul pays concerné par les carences en iode chez la femme enceinte, l’OMS note par exemple que de nombreux pays du monde n’ont pas accès à du sel de table enrichi en iode.
En début d’année, l’American Thyroid Association (ATA) recommandait aux femmes enceintes et allaitantes de prendre des compléments d’iode (150 µg).

« Les femmes enceintes et allaitantes américaines risquent de petites carences en iode », explique le Dr. Alex Stagnaro-Green qui encourage donc de recourir à des compléments alimentaires pour le développement optimal du foetus aux États-Unis.

En France, il n’existe pas de recommandation officielle sur les apports en iode pendant la grossesse, mais il est conseillé de privilégier les aliments riches en iode pendant cette période, à savoir les crustacés, poissons, œufs, produits laitiers, et céréales et d’opter pour du sel enrichi en iode. En France, la prise d’un complément alimentaire n’est recommandée qu’en cas de carence avérée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email