L'immunité collective pourrait bientôt être atteinte – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

L’immunité collective pourrait bientôt être atteinte

L’immunité collective pourrait bientôt être atteinte

Au moment où plusieurs pays dans le monde parcourent un long marathon vers l’immunité collective, en Algérie, des spécialistes affirment qu’elle est déjà ou presque atteinte, alors que la campagne de vaccination peine à toucher une grande partie de la population.

Sommes-nous en voie d’être tous immunisés au coronavirus ? Si l’évolution de l’épidémie conserve encore de nombreuses parts d’ombre pour les scientifiques, le Pr Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie et chef de service du laboratoire central EPH Rouiba, brosse un tableau optimiste quant à la prochaine immunité collective.

Le spécialiste, qui intervenait ce vendredi sur les ondes de la radio régionale de Sétif, a affirmé que les données actuelles sur la situation épidémiologique indiquent que l’immunité collective pourrait être atteinte en Algérie dans les prochaines semaines, permettant ainsi le retour à une vie normale.

Une nouvelle plus qu’encourageante, à en croire les dires du Pr Djenouhat. S’agit-il d’une immunité collective spontanée, sachant que les Algériens continuent à refuser le vaccin et que la quasi-majorité de la population n’est pas encore vaccinée. L’intervenant s’est montré optimiste, soulignant que cette quatrième vague est moins dangereuse. «On n’aura pas besoin d’oxygène. Nos hôpitaux ne vont pas être saturés et on va bientôt vaincre cette épidémie», a-t-il indiqué.

Il a souligné qu’une baisse significative du nombre des contaminations liées à la nouvelle souche Omicron est attendue après avoir atteint le pic de près de 2 500 cas en 24 heures. Le Pr Djenouhat a tenu à expliquer que la tant attendue «immunité collective que nous n’avons pas pu atteindre par la vaccination, nous allons l’atteindre par une contamination naturelle après avoir enregistré un grand pourcentage de contaminations à l’Omicron, et cela nous conduira à une immunité collective spontanée», a-t-il assuré.

Le président de l’Association d’immunologie espère que l’Algérie puisse vaincre l’épidémie du coronavirus très bientôt, pour qu’il se transforme par la suite en un virus saisonnier. «Il convient de souligner que nous avons atteint le point de coexistence avec ce virus», a-t-il précisé.

Selon le Pr Djenouhat, l’apparente virulence amoindrie du variant Omicron pourrait s’expliquer par une plus faible capacité de celui-ci à s’attaquer aux cellules des poumons. «Omicron se concentre uniquement sur les cellules nasales plutôt que dans le fond des bronches», a-t-il ajouté.

Les décès sont très peu nombreux par rapport au nombre de contaminations enregistrées quotidiennement, a par ailleurs indiqué le spécialiste. «C’est encourageant mais il faut tout de même avoir plus de patience et de plus en plus d’engagement dans les mesures de prévention et le port du masque, aussi bien pour les adultes que pour les enfants», a-t-il insisté.

Evoquant la décision de fermer les écoles et de suspendre les cours temporairement, le Pr Djenouhat a estimé que cette décision a contribué à briser la chaîne de transmission du virus.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email