-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’immobilier prend les airs

L’immobilier prend les airs

A quelques semaines du nouvel an, les prix de la location des appartements et villas ont flambé. A l’origine, l’arrivée, prochainement, des émigrés et autres touristes étrangers voulant passer le réveillon à Alger.

Nombre de propriétaires d’agences ciblent, tout particulièrement en ce moment, une clientèle venue de pays étrangers dans le but de passer un agréable séjour en Algérie, et ce à quelques semaines du nouvel an. Sur la Toile, la concurrence de nombreuses agences de voyages et d’immobilier, en vue de capter le maximum de clients étrangers et émigrés, bat son plein.

Des prix sont proposés, mais en euros. Trouver un petit appartement à louer dans un quartier situé à quelques dizaines de kilomètres d’Alger-Centre est devenu un rêve pour beaucoup d’étrangers et de locaux, mais aussi un grand investissement pour d’autres. Depuis près d’un an, les prix de location d’appartements ont connu une flambée sans précédent, mais ces jours-ci le record a été battu.

Lors d’une tournée au niveau des agences immobilières de l’Algérois, nous avons pu constater que des opportunistes ont exploité cette conjoncture particulière pour tenter de réaliser un chiffre d’affaires ahurissant. Un chiffre d’affaires pouvant atteindre jusqu’à 3 milliards de centimes en trois mois seulement. En somme, un gain facile. Ce sont des agences immobilières à l’étranger mais aussi locales qui sont à l’origine cette flambée des prix.

Aujourd’hui, pour louer un appartement dans la banlieue algéroise, il faut payer en euros, déclarent certains propriétaires d’agences immobilières. Une nouvelle méthode qui tend à se généraliser.

Par exemple, un appartement de trois pièces à Alger-Centre, d’une superficie de 68 m² pouvant accueillir jusqu’à cinq personnes, est proposé à 280 euros la semaine au niveau de certaines agences. 

Cher, trop cher même, pour des étrangers ou encore des locaux désirant passer un séjour d’une semaine à Alger. Un couple français venus de Roubaix a dû contacter une dizaine d’agences immobilières afin de trouver la meilleure offre qui corresponde à leur budget. Finalement, le couple a opté pour un F3 situé à Staouéli. Pour deux chambres, deux salles de bains, un salon, le tout d’une superficie de 80 m², et à quelques centaines de mètres de la forêt, ce couple a dû débourser 300 euros pour une semaine.

Mieux, une famille venue d’Espagne, composée de trois personnes, a loué un studio à Hydra, un quartier chic, pour passer une agréable semaine de détente, et ce au prix de 400 euros pour une semaine. Le même prix est proposé à El-Mouradia où, pour louer un petit appartement pendant la saison estivale, il faut débourser 400 euros pour une semaine. Il convient enfin de souligner que les prix de la location d’appartements situés sur la côte algéroise, Staouéli, Zéralda, Bou Ismail ou encore Aïn Bénian, ont connu une flambée sans précédent.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email